HKN-MONTREAL-CANADIENS-V-TORONTO-MAPLE-LEAFS

Crédit : AFP

Séries LNH 2019

Cinq joueurs qui pourraient causer la surprise en séries

Publié | Mis à jour

Il y a eu Fernando Pisani et ses improbables 14 buts en 2006, ou encore la manoeuvre héroïque du plombier Darren McCarty en 1997. Les séries éliminatoires de la Ligue nationale de hockey (LNH) ont permis à plusieurs types de joueurs de briller au fil des ans. 

Alors que la «vraie saison» se met en branle, le TVASports.ca vous propose cinq joueurs qui pourraient causer la surprise.

Jared McCann, Penguins de Pittsburgh

McCann amorce les séries à la gauche d’Evgeni Malkin et il a parfois été employé avec Sidney Crosby au cours de la saison régulière. Voilà des conditions gagnantes.

Cet attaquant choisi au premier tour de l'encan 2014 (24e au total) possède un bon lancer. Il a récolté 11 buts en 32 matchs depuis que les Panthers de la Floride l’ont envoyé à Pittsburgh.

Anthony Cirelli, Lightning de Tampa Bay

Le Lightning a un atout dans sa manche en Cirelli, un attaquant hargneux qui peut accomplir toutes sortes de missions. L’entraîneur-chef Jon Cooper misera-t-il sur lui pour museler le trio d’Artemi Panarin?

Soulignons qu’en 2015, Cirelli – alors un espoir méconnu – a marqué le but gagnant de la finale de la Coupe Memorial, en prolongation.

Jakub Vrana, Capitals de Washington

Vrana a amené son jeu à un niveau supérieur à sa troisième saison dans la LNH. Le marchand de vitesse a presque doublé sa production de l’an dernier, amassant 47 points en 82 matchs. Et il y est parvenu avec un temps d’utilisation modeste (moyenne de 14:02 par match).

Il pourrait faire des dégâts s’il obtient une occasion de se faire valoir avec les gros canons des Capitals, au sein d’un trio offensif.

Andreas Johnsson, Maple Leafs de Toronto

Le joueur par excellence des séries 2018 dans la Ligue américaine en sera à un deuxième tournoi printanier avec les Maple Leafs. À sa première saison complète dans le circuit Bettman, le Suédois a inscrit 20 buts. Il est un joueur rapide n’ayant pas peur de se salir le nez.

Jake DeBrusk, Bruins de Boston

Le premier trio des Bruins de Boston retient l’attention des amateurs, et avec raison. Mais il ne faudrait pas sous-estimer l’apport de DeBrusk, qui a inscrit 27 buts en 68 matchs cette saison. L’ailier gauche de 22 ans a montré une belle complicité avec le joueur de centre David Krejci qui, mine de rien, a conclu la campagne avec 73 points, dont 53 aides.

Le hockey du printemps semble plaire à DeBrusk, auteur de huit de points (6 buts, 2 aides) en 12 matchs à sa première participation en séries dans la LNH, l’an dernier.