Boxe

Dicaire contre Lauren : du respect, mais pas trop

Publié | Mis à jour

Même si son adversaire possède une longue feuille de route et de la puissance dans les gants, Marie-Ève Dicaire ne s’est pas fait marcher sur les pieds lors de sa conférence de presse, mercredi, au Casino de Montréal.

La championne du monde IBF des 154 lb (14-0) a démontré qu’elle pouvait tirer son épingle du jeu dans la joute verbale contre la Suédoise Mikaela Lauren (31-5, 13 K.-O.).

«Marie-Ève est une bonne boxeuse avec de la vitesse, un bon jeu de jambes et qui lance un gros volume de coups, a indiqué Lauren en premier lieu. Elle est une championne crédible et c’est pour cette raison que j’aime ce défi.»

À voir: un très, très long face-à-face

«Par contre, elle ne s’est pas battue contre des adversaires de calibre sauf à son dernier combat. Ses autres adversaires ont été de la merde. Elle n’a affronté personne et je serai un vrai test pour elle.»

La Québécoise n’a pas tardé à répliquer.

«Tu es une ancienne grande championne, mais maintenant, c’est moi la championne, a lancé Dicaire lors de son allocution. Mikaela a plusieurs cartes dans son jeu, mais je serai prête à tout. Cette ceinture va demeurer au Québec.»

Lauren a toujours eu la réputation de provoquer ses opposantes lors des face-à-face. Devant Dicaire, elle s’est tenue tranquille durant leur long regard. Pas de bisou de la part de la Suédoise, mais une bonne poignée de main. Du respect comme on l’aime dans ce sport.

Similaire à Saunders-Lemieux?

Le duel Dicaire-Lauren pourrait ressembler à celui qu’on a été témoin entre Billy Joe Saunders et David Lemieux en décembre 2017.

Le cogneur québécois avait passé le combat à courir après le Britannique qui avait appliqué son plan de match à la lettre. Ça pourrait arriver samedi malgré le petit ring du Casino de Montréal. Lauren pourrait occuper le rôle de Lemieux et Dicaire serait dans les bottines de Saunders.

«J’aime cette comparaison, a souligné Dicaire au représentant du "Journal de Montréal" dans la mêlée de presse. Ce sera mon 12e combat au casino et je suis habitué avec les dimensions de ce ring.»

«J’ai déjà affronté des Mexicaines qui tentaient de rentrer dans mes culottes, mais il n’y avait pas de place! Si Lauren veut mettre de la pression, ce n’est pas problématique pour moi. Les déplacements seront une des clés pour moi et j’ai l’intention de les utiliser.»

Confiance en la Régie

En 2005, Lauren a été arrêtée pour possession de stéroïdes anabolisants et d’armes à son domicile. Elle a écopé d’un an et deux mois de prison pour ses deux crimes.

Lorsqu’on voit le physique de Lauren, on peut se poser des questions si cette histoire est bien derrière elle. Comme à chaque combat de championnat du monde, la Régie effectuera des tests antidopage aux deux boxeuses.

«Je suis un peu naïve dans ce type d’affaires là. J’ai confiance en la Régie, a affirmé Dicaire. J’ai fait des séances d’entraînement avec des partenaires de 180 lb et ça ne m’intimidait pas. Ça me surprendrait que Lauren soit plus forte que moi physiquement.»

Golden Boy a enfin confirmé le prochain combat de David Lemieux qui aura lieu le 4 mai à Las Vegas. Il affrontera le Britannique John Ryder (27-4, 15 K.-O.). Selon les différents communiqués, aucun titre des 168 lb ne sera à l’enjeu.