Crédit : REUTERS

Séries LNH 2019

Séries éliminatoires: 5 grandes surprises au 1er tour

Publié | Mis à jour

Avec le début des séries éliminatoires de la Ligue nationale de hockey (LNH) ce mercredi, il y a lieu de rappeler que les surprises demeurent fréquentes au premier tour.

Il suffit de penser à l’étonnant triomphe de Jaroslav Halak et du Canadien de Montréal face aux Capitals de Washington, en avril 2010.

Canadien c. Capitals (2010)

C’est la plus grande surprise survenue en première ronde éliminatoire de la LNH au cours de la dernière décennie. Les Capitals avaient complété la saison régulière avec 121 points, grâce à une fiche de 54-15-13, tandis que le Canadien s’était qualifié de justesse avec seulement 88 points. Le gardien Halak avait joué les héros pendant cette série, étant particulièrement fumant lors des cinquième, sixième et septième matchs, accordant un total de trois buts en 134 tirs.

Halak avait notamment repoussé 53 des 54 rondelles dirigées vers lui, le 26 avril 2010, lors de la sixième rencontre disputée au Centre Bell. À l’attaque, Michael Cammalleri avait grandement contribué 10 points, dont cinq buts, en sept matchs contre les Capitals.

Ducks c. Sharks (2009)

Encore une fois, c’est un gardien, soit Jonas Hiller, qui avait donné le ton à cette série pour éventuellement aider les Ducks d’Anaheim à surprendre les puissants Sharks de San Jose, en 2009. Durant la saison, les Sharks (51-20-11) avaient pourtant récolté 26 points de plus que les Ducks au classement, soit 113 contre 89.

Kings c. Canucks (2012)

En 2012, les Kings de Los Angeles ont d’abord éliminé les Canucks de Vancouver en cinq matchs, au premier tour, avant de remporter éventuellement la coupe Stanley. Dirigés par le Québécois Alain Vigneault, les Canucks avaient pourtant dominé le classement général cette saison-là, avec 111 points.

Predators c. Blackhawks (2017)

Plus récemment, les Predators de Nashville, qui représentaient la dernière équipe repêchée dans l’Ouest, ont non seulement battu les Blackhawks de Chicago, mais ils les ont balayés en première ronde des séries de 2017. Le gardien Pekka Rinne avait entamé la série avec deux blanchissages coup sur coup à Chicago. Nashville avait plus tard atteint la finale de la coupe Stanley, s’inclinant toutefois face aux Penguins de Pittsburgh.

Flyers c. Devils (2010)

Il n’y a pas que le Canadien qui avait surpris lors des séries de 2010... les Flyers de Philadelphie avaient aussi déjoué les pronostics en battant Martin Brodeur et les Devils du New Jersey, en cinq matchs, au premier tour. Faut-il rappeler que le Canadien et les Flyers s’étaient d’ailleurs retrouvés éventuellement en finale de l’Association de l’Est? Si le gardien Brian Boucher avait été l’homme de confiance des Flyers en première ronde, le CH s’était plutôt buté à un certain Michael Leighton.