Canadiens de Montréal

Bilan de saison: la déception bien palpable

Publié | Mis à jour

Les joueurs des Canadiens de Montréal ont vidé leurs casiers avec une certaine amertume, mardi matin, au complexe sportif de Brossard, trois jours après la fin de leur saison 2018-2019.

Comme ses coéquipiers, le capitaine Shea Weber aurait aimé que le parcours du Tricolore se prolonge avec une participation aux séries. Or, le club montréalais n’y est pas arrivé malgré une récolte de 96 points au classement.

«D’arriver aussi près, ça fait réaliser à quel point c’est difficile de se qualifier pour les séries, a indiqué Weber. Nous avons un bon groupe et on avait du plaisir à venir à l’aréna.»

Sur une note personnelle, Weber a avoué qu’il avait été difficile pour lui de revenir à la suite de la blessure à son genou droit.

«Il y avait un peu de rouille, a-t-il noté. Maintenant, mon but sera de me préparer physiquement pour être prêt pour le camp d’entraînement l’an prochain.»

Parmi les autres joueurs, Jeff Petry a également partagé sa déception.

«C’est décevant d’être en vacances à ce stade-ci de l’année, a commenté Petry. On s’est quand même levé et on a fait de notre mieux. Cette élimination fait plus mal que celle de l’an passé et on doit se servir de cela pour nous qualifier en 2020, surtout que nous avons un bon groupe de joueurs et des jeunes talentueux.»

«Il n’y a pas de gros egos dans ce vestiaire, ni d’énergie négative, a-t-il ajouté. Tout le monde poussait dans la bonne direction et espérons qu’on pourra bâtir sur cela.»

Petry est aussi conscient que des ajustements sont nécessaires, particulièrement en avantage numérique, le pire de toute la Ligue nationale.

«Notre attaque massive avait bien fait il y a deux ans, mais pour une raison que j’ignore, ça n’a pas fonctionné cette année. Il n’y a pas eu assez de tirs et on essayait de réaliser des jeux compliqués au lieu de s’en tenir aux choses simples. Je ne sais pas ce qu’il faudra pour relancer l’unité.»

Danault et Domi ont confiance pour 2019-2020

Éléments-clés à l’avant chez le Tricolore, Max Domi et Phillip Danault croient que leur formation possède les pièces requises pour accéder aux séries. Pendant que Domi disait vouloir être un Canadien pour la vie, Danault a exprimé sa fierté quant à sa performance et celle du club.

«Il ne manque pas grand-chose. Avec 96 points, on était proche. Grâce à la vitesse et l’acharnement, tout le monde a embarqué et cela a fait la différence. Je suis fier de ce que nous avons accompli», a-t-il souligné.

Une belle expérience pour Tatar

De son côté, l’attaquant Tomas Tatar a apprécié sa première année avec le Canadien et ses partisans en dépit de la fin en queue de poisson.

«J’ai adoré jouer ici, devant les amateurs qui aiment vraiment leur club. Toutefois, ça n’a pas tourné en notre faveur à la fin de la saison, mais on a offert notre meilleur effort. Je placerai la barre plus haute et nous serons plus forts l’an prochain», a-t-il promis.