Impact

Impact: de grosses absences à Washington

Publié | Mis à jour

Il manquera plusieurs gros noms sur le Audi Field de Washington, ce soir, alors que l'Impact de Montréal rendra visite au D.C. United.

La rencontre sera présenté sur les ondes de TVA Sports, dès 19h30.

Pendant que l’Impact sera privé d’Ignacio Piatti pour un troisième match d’affilée, D.C. United jouera sans Wayne Rooney, suspendu en raison d’un carton rouge pour un tacle dangereux, reçu samedi dans un cuisant revers de 4 à 0 face au Los Angeles FC, à domicile de surcroît.

L’attaquant du Bleu-blanc-noir Maximiliano Urruti sera lui aussi sur la touche pour exactement la même raison que Rooney.

Son tacle, crampons devant lui, a valu un rouge à la 70e minute du match contre New York City FC, samedi après-midi.

Voyez la formation de l'Impact ci dessous:

Morceaux importants

Ce sont donc des morceaux très importants des deux équipes qui seront absents dans ce duel qui devient drôlement imprévisible.

Rooney est évidemment une pièce importante de l’attaque de D.C. puisqu’avec ses quatre buts et trois passes décisives, il a participé à sept des neuf buts de l’équipe depuis le début de la saison.

Si Urruti a été moins tranchant pour l’Impact, malgré ses deux passes, on ne doute plus depuis longtemps de l’influence de Piatti sur l’attaque de son équipe.

L’Argentin a contribué à trois buts sur sept cette saison. Il n’est devancé que par Saphir Taïder, qui a le même nombre de buts avec une passe en plus.

Mais sans Piatti, l’Impact n’a jamais réussi à gagner un seul match à l’étranger depuis qu’il est arrivé, en 2014. Et ça se reflète sur les deux derniers matchs qu’il a ratés avec une production d’un petit but contre sept filets accordés.

Mentionnons tout de même, par souci de justesse, que tous ces buts sont survenus dans le match à Kansas City, puisque la visite à New York s’est soldée par un verdict nul de 0 à 0, le week-end dernier.

L’absence de Rooney plaît certainement à tout le monde dans l’entourage de l’équipe.

«Rooney est un gros joueur important pour eux, c’est bien pour nous qu’il soit absent, a reconnu Zakaria Diallo. Je pense que ça peut changer quelque chose pour eux.»

Rémi Garde craint cependant qu’une certaine forme de complaisance s’installe devant l’absence de la vedette anglaise.

«C’est très dangereux de penser qu’on peut être soulagé de l’absence de Rooney. Il faut passer par-dessus.»

Même situation

Pour Garde, l’absence du meilleur joueur de D.C. s’apparente à celle du meilleur joueur du Bleu-Blanc-Noir.

«Je ne vais pas nier que ça n’a pas d’impact dans l’équipe de D.C. Mais je ne suis pas au cœur du vestiaire.»

«Nacho n’est pas là, il faut s’adapter. D.C. va faire pareil. Je ne suis pas spécialement confiant que ça va changer et transformer cette équipe.»

Parlant de Piatti, lundi matin, Diallo a indiqué que les joueurs savaient qu’il serait absent pendant quelques semaines. On se demande donc s’il sera en mesure d’être à son poste samedi contre Columbus, à l’occasion du premier match au stade Saputo.

Bonne équipe

Pour en revenir à D.C., le dernier match de la formation de la capitale américaine a été cauchemardesque, au-delà du carton rouge à Rooney.

Après quatre matchs sans défaite (3-0-1), D.C. s’est fait corriger 4 à 0 par le Los Angeles FC, devant ses propres partisans.

«Ils ont subi une grosse défaite à la maison il y a quelques jours, ça va être intéressant», a fait remarquer Jukka Raitala.

Garde s’attend d’ailleurs à une réaction de l’adversaire mardi soir.

«Ils ont fait une sortie de route comme nous et toute équipe qui a ce genre de mésaventure va resserrer les boulons. Il va certainement y avoir une réaction de leur part.»