Canadiens

«Poehling deviendra un très bon joueur»

Louis-André Larivière / TVA Sports

Publié | Mis à jour

Rarement dans le giron des Canadiens de Montréal a-t-on vu un jeune homme connaître un baptême de feu aussi explosif que celui de Ryan Poehling, samedi soir.

Voyez le reportage de Louis-André Larivière dans la vidéo, ci-dessus.

Si le choix de premier tour du Tricolore en 2017 se pince encore de sa soirée de rêve, son entraîneur chez les Huskies de l’Université St. Cloud, lui, ne peut que s'en réjouir.

«J’étais gonflé à bloc!», a raconté Brett Larson lors d’un entretien téléphonique avec le TVASports.ca, dimanche.

«Je n’ai pas pu regarder la rencontre, car mon fils de 10 ans avait un tournoi. Mais lorsque je suis rentré, j’ai vu tous les (quatre) buts, dont celui en tirs de barrage, et son entrevue d’après-match. Je suis tellement emballé pour lui. Quelle façon de faire sa rentrée dans la LNH. (Les partisans) obtiennent un excellent joueur.»

Réaliser un tour du chapeau à sa première partie dans la LNH, ça ne s’était pas vu depuis le 14 janvier 1943 chez le CH, lorsque la recrue Alex Smart a épaté la galerie. Mais selon Larson, il ne faut pas s’attendre à un sauveur.

«Les attentes sont hautes chez les partisans, a lancé à la blague celui qui a déjà dirigé Jake Guentzel et Alex Iafallo dans les rangs universitaires. Il ne va pas en marquer trois ou quatre tous les soirs, mais les gens vont découvrir un patineur qui excelle dans les deux sens de la patinoire.

«Sa qualité première, en plus de ses habiletés comme fabricant de jeux, c’est qu’il rend les joueurs autour de lui meilleurs. C'est un joueur complet.»

Comparé à Mikko Koivu

D'après Larson, au Minnesota, les amateurs de hockey croient que Poehling est destiné à une belle carrière. Les entraîneurs des Huskies le comparent à nul autre que le capitaine du Wild, ce qui ne peut être que flatteur.

«Ici, on le compare à Mikko Koivu, qui a connu une belle carrière. Il est excellent aux deux extrémités de la glace. Un joueur responsable qui peut générer une étincelle à l’attaque dans toutes les situations.

«Qui sait? Peut-être causera-t-il une surprise en débloquant encore plus. Peu importe, je suis sûr que Ryan deviendra un très bon joueur dans la LNH.»

Autre produit des Huskies de St. Cloud, Charlie Lindgren a aussi offert de bons moments contre les Maple Leafs avec pas moins de 44 arrêts et un autre en tirs de barrage aux dépens de Kasperi Kapanen.

«Charlie a fait un superbe arrêt (après) le but de Ryan. D’avoir deux gars de St. Cloud démontrer ce qu’ils peuvent faire dans la LNH, c’est gros pour nous.

«St. Cloud est sur la carte en ce qui a trait au recrutement.»

Outre Poehling, l'ex-défenseur des Huskies Jimmy Schuldt a aussi pris part à son premier match dans le circuit Bettman avec les Golden Knights de Vegas.

Il a obtenu une mention d’aide sur le but de Valentin Zykov dans la défaite de 5-2 contre les Kings de Los Angeles.

À LIRE AUSSI: