Canadiens c Stars

Crédit : PIerre-Paul Poulin / JdeM

LNH

Neuf prédictions audacieuses qui se sont avérées

Publié | Mis à jour

Avant le début de la saison, le TVASports.ca s’était dit «au diable la prudence!», proposant une prédiction audacieuse pour chacune des 31 équipes de la Ligue nationale de hockey (LNH). L'heure est au bilan maintenant que la saison régulière est terminée.

L’auteur de ces lignes savait d’emblée lorsqu'il s'est mouillé qu’un faible taux de réussite était à prévoir, le but de l'article étant de sortir des sentiers battus.

Dans les circonstances, les résultats sont somme toute satisfaisants : une dizaine de prédictions se sont avérées, et certaines d’entre elles étaient assez osées.

Révisons, un par un, chacun des bons pronostics.

Coyotes de l'Arizona

Dylan Strome devient un attaquant dominant et amasse plus de 50 points

Nous avions écrit : «Certains joueurs prennent plus de temps à éclore que d’autres. Strome est trop talentueux pour que les Coyotes jettent la serviette.»

Résultat : Strome a récolté 57 points (20 buts, 37 aides) en 78 matchs.

Les Coyotes ont bel et bien jeté la serviette, ironiquement. C’est à Chicago que Strome a pris son envol, récoltant 51 points en seulement 58 matchs avec les Blackhawks.

Flames de Calgary

Matthew Tkachuk amasse 70 points

Nous avions écrit : «Expert dans l’art de déranger l’adversaire, Tkachuk est aussi un attaquant très habile qui devrait marquer beaucoup de buts en avantage numérique. Sa vision du jeu n'est pas piquée des vers, si bien qu'il pourrait totaliser 40 mentions d'aide.»

Résultat : l’aîné des Tkachuk a récolté 77 points (34 buts, 43 aides) en 80 matchs.

Au final, nous aurions pu être plus audacieux! Tkachuk a été l’un des artisans de la superbe saison des Flames, qui ont fini la campagne au deuxième rang du classement général. La peste a inscrit 11 buts avec l'avantage d'un homme.

Hurricanes de la Caroline

Sebastian Aho récolte 80 points

Nous avions écrit : «Il deviendra le grand leader de cette équipe et sera l’un des 20 attaquants les plus utilisés du circuit la saison prochaine.»

Résultat : Aho a récolté 83 points (30 buts, 53 aides) en 82 matchs.

Sans Aho, la «bande d’imbéciles» n’aurait jamais pu espérer participer aux séries éliminatoires. Le Finlandais est l’homme à tout faire de l’entraîneur-chef Rod Brind’Amour, qui lui confie un temps d’utilisation moyen de 20:09, bon pour le 23e rang du circuit parmi les attaquants.

Blackhawks de Chicago

Alex DeBrincat marque 40 buts

Nous avions écrit : «Disons que son taux d’efficacité grimpe de 2% par rapport à la saison dernière... Pour inscrire 40 buts, DeBrincat devrait alors décocher 229 tirs, soit 48 lancers de plus qu’en 2017-2018.»

Résultat : DeBrincat a inscrit 41 buts en 82 matchs.

DeBrincat a décoché 39 tirs de plus qu’en 2017-2018 et son taux d’efficacité a grimpé de 3,1%.. À seulement 21 ans, il s’est classé au sixième rang des buteurs de la LNH – ex-æquo avec cinq joueurs.

Canadiens de Montréal

Jesperi Kotkaniemi dispute toute la saison à Montréal

Nous avions écrit : «Et si Kotkaniemi offrait une saison recrue d’une quarantaine de points, semblable à celle d’un certain Saku Koivu en 1995-1996?»

Résultat : Kotkaniemi a passé toute la saison dans le giron des Canadiens. Il a amassé 34 points (11 buts, 23 aides) en 79 rencontres.

Au moment d’effectuer cette prédiction, Kotkaniemi en avait impressionné plus d’un durant le camp préparatoire, mais il n’avait pas encore pris part à un match de saison régulière dans la LNH.

Grâce à sa vision du jeu et son intelligence, le Finlandais s’est très bien tiré d’affaire à 18 ans, bien qu'il ne soit pas parvenu à marquer un but sur les patinoires étrangères. À plusieurs moments au cours de la saison, il a affiché une maturité qui trahissait son âge.

Sénateurs d'Ottawa

Thomas Chabot double sa production de l’an dernier

Nous avions écrit : «Avec le départ d’Erik Karlsson, Chabot sera l’homme à tout faire des Sénateurs en défensive et le quart-arrière de leur avantage numérique. Il est l’un des jeunes arrières du circuit avec le potentiel le plus élevé et l’entraîneur-chef Guy Boucher n’aura d’autre choix que de l’utiliser à toutes les sauces.»

Résultat : Chabot a récolté 55 points (14 buts, 41 aides) en 70 matchs.

Chabot s’est imposé comme le général des Sénateurs, se classant au 10e rang parmi les arrières au chapitre des points. Et ce n’est que le début...

Flyers de Philadelphie

Wayne Simmonds marque moins de 20 buts

Nous avions écrit : «Simmonds a été pendant plusieurs années un marqueur régulier comme un métronome, mais il inscrit la plupart de ses buts devant le filet en avantage numérique. Les Flyers ont délié les cordons de la bourse pour mettre sous contrat l’attaquant James van Riemsdyk, qui accomplit le même rôle que lui avec l’avantage d’un homme.»

Simmonds a été utilisé régulièrement par les Flyers en avantage numérique (3:01 par match en moyenne), mais il a marqué six buts de moins que l’an dernier dans cette situation de jeu. Il se dirigeait vers une saison de 20 buts avant d’être échangé, mais il a été limité à un but et deux aides en 17 rencontres avec les Predators de Nashville.

Penguins de Pittsburgh

Sidney Crosby réussit une première saison de 100 points depuis 2013-2014

Nous avions écrit : Évaluons le rendement de Crosby lors des deux dernières saisons en agrandissant l'échantillon. Autrement dit, additionnons ses résultats en séries et ceux de la saison régulière. Lors de ses 193 derniers matchs, Crosby a totalisé 226 points. Il a donc affiché un rythme de 96 points par tranche de 82 rencontres. Il est probablement encore capable d'amasser 100 points si les astres s'alignent.»

Résultat : Crosby a récolté son 100e point lors de son tout dernier match de la saison, samedi.

Quelle saison il a connue! Malgré la montée en puissance de la nouvelle garde, on aurait tort de négliger «Sid The Kid», un amoureux du hockey qui trouve constamment le moyen de se renouveler.

Le capitaine des Penguins a réalisé la sixième campagne de 100 points ou plus de sa carrière. Seulement cinq joueurs dans l’histoire de la LNH ont fait mieux: Wayne Gretzky (15 fois), Mario Lemieux (10), Marcel Dionne (8), Mike Bossy (7) et Peter Stastny (7).

Golden Knights de Vegas

William Karlsson marque 25 buts ou moins

Nous avions écrit : «Pas moins de 23,4% des tirs de Karlsson ont abouti dans le fond du filet la saison dernière. C’est de la folie. Il est impossible qu’il affiche à nouveau un tel taux d’efficacité, à moins qu'il soit l’un des meilleurs francs-tireurs que la Ligue ait connus.»

Résultat : Karlsson a marqué seulement 24 buts après en avoir inscrit 43 l’an dernier.

Lorsqu’un attaquant ayant marqué six buts la saison précédente en inscrit soudainement plus de 40, il faut se méfier de ses succès. L’incroyable taux d’efficacité de Karlsson en 2017-2018 a chuté à 14,2% en 2018-2019 .

En attente

Blues de St. Louis

Ryan O'Reilly finaliste au trophée Selke

Nous avions écrit : «Généralement, un finaliste au trophée Selke répond aux critères suivants : bon taux d'efficacité dans le cercle des mises en jeu, bon différentiel, récolte de points convaincante et rôle important en désavantage numérique. O'Reilly a remporté 59,98% de ses mises en jeu la saison dernière et il évoluera avec l'un des meilleurs francs-tireurs du circuit en Vladimir Tarasenko. Une saison de 70 points n'est pas à exclure.»

Résultat : O’Reilly a récolté 77 points, compilé un différentiel de +22 et remporté 56,86% de ses mises en jeu.

Les finalistes au trophée Selke n’ont pas encore été annoncés, mais O’Reilly présente une excellente candidature, lui qui a connu la meilleure saison de sa carrière pour aider les Blues à se qualifier en séries. Il y aura toutefois de la compétition, car Patrice Bergeron, Mikael Backlund, Brayden Point et Sebastian Aho seront également considérés.

Si près...

Canucks de Vancouver

70 points pour Elias Pettersson

Nous avions écrit : «Selon la formule de Rob Vollman, un point dans la SHL équivaut à 0,596 point dans la LNH. Dans la LNH, la production de Pettersson en Suède en 2017-2018 a ainsi une valeur estimée de 62 points en 82 matchs dans le circuit Bettman. Puisque nous sommes audacieux, disons que ses atomes crochus avec Brock Boeser et sa progression lui permettront de totaliser 70 points en tant que recrue.»

Résultat : En 71 matchs, Pettersson a récolté... 66 points (28 buts, 38 aides). 

Il ne manquait que quatre petits points pour que la prédiction se réalise. Parions que le Suédois les aurait amassés s’il n’avait pas raté 11 matchs en raison de différentes blessures.