Crédit : Jean-Yves Ahern-USA TODAY Sports

Impact

Un «joueur offensif» dans le collimateur de l'Impact

Publié | Mis à jour

L'Impact de Montréal a acquis une place de joueur étranger par le biais d’une transaction avec le FC Cincinnati, vendredi,

L’organisation montréalaise a cédé en retour un montant d’allocation générale de 150 000 $.

Selon ce qu'a appris notre analyste Vincent Destouches, l'Impact entend utiliser cette place pour l'embauche d'un «joueur offensif» dont l'identité demeure inconnue pour l'instant. L'équipe aimerait même conclure son acquisition avant la fermeture de la première période des transferts de l'année en MLS, le 7 mai prochain.

Une source de conflit

Les places de joueurs étrangers font actuellement l'objet d'un litige entre la MLS et ses clubs canadiens étant donné que les clubs américains de la ligue peuvent facilement contourner cette disposition en offrant des «cartes vertes» aux joueurs étrangers qui sont avec l'équipe depuis un certain temps.

Les lois canadiennes n'offrant pas de contrepartie semblable, les clubs d'ici se trouvent sérieusement désavantagés vis-à-vis de leurs compétiteurs américains lorsque vient le temps d'obtenir les services d'un joueur n'étant pas né en Amérique du Nord.

Les règles restrictives de la MLS concernant les places de joueurs étrangers visent en premier lieu à promouvoir la formation et l'utilisation des joueurs nés aux États-Unis et au Canada.