LNH

«Le monde voulait qu'on perde» – Pierre-Luc Dubois

Publié | Mis à jour

Comme le bonheur des uns fait parfois le malheur des autres, les Québécois Pierre-Luc Dubois et David Savard se réjouissaient de leur qualification en séries alors que les partisans des Canadiens de Montréal vivaient une déception, vendredi soir.

À LIRE AUSSI:

Dubois était bien conscient que beaucoup d’amis à la maison ne partageaient pas la même joie que lui après la victoire de 3-2 des Blue Jackets de Columbus face aux Rangers de New York. Un gain qui a officiellement exclu le Tricolore de la course aux séries éliminatoires.

«J’ai reçu des messages avant le match, a raconté le joueur de centre des Jackets en entrevue à TVA Sports. Le monde voulait qu’on perde. Je sais que j’ai des amis et de la famille qui vont être un peu déçus, mais nous, on est très contents.»

«Il y a beaucoup de monde au Québec qui vont être déçus, mais ça fait partie de notre job, a pour sa part commenté Savard. On est extrêmement contents de retourner en séries. L’an prochain peut-être pour eux!»

Les Blue Jackets et les Canadiens auront presque lutté jusqu’à la toute fin pour la dernière place donnant accès au tournoi printanier dans l’Association de l’Est. La formation de l’Ohio n’avait pas vraiment le droit à l’erreur, sachant que le directeur général Jarmo Kekäläinen avait joué le tout pour le tout à la date limite des transactions.

«On a eu une saison en dents de scie, a admis Dubois. Il y a eu des hauts et des bas, mais l’important, c’est de finir la saison en force.»

Les Blue Jackets disputeront leur dernier match de la saison, samedi soir, alors qu’ils visiteront les Sénateurs d’Ottawa. Même si la participation en séries est acquise, ce duel revêtira une certaine importance, puisque la position de première équipe repêchée peut encore être ravie aux Hurricanes de la Caroline. Le cas échéant, la troupe de John Tortorella n’aurait pas à affronter le redoutable Lightning de Tampa Bay au premier tour.

«C’est vraiment un autre gros match pour nous. On ne le prendra pas à la légère», a indiqué Dubois.

Voyez les entrevues de Nicolas A Martineau avec Pierre-Luc Dubois et David Savard dans la vidéo ci-dessus.