Boxe

Nouveau look, vieux style: Eleider Alvarez est de retour à l’entraînement

Publié | Mis à jour

Après quelques semaines de repos et d’entraînements légers, Eleider Alvarez est de retour au gymnase. Plus motivé que jamais à retourner dans un combat de championnat du monde d’ici la fin de l’année.

L’ancien champion du monde WBO des mi-lourds a fait le ménage dans sa tête depuis qu’il a perdu son titre aux mains du Russe Sergey Kovalev. Une réflexion nécessaire pour ne pas répéter les mêmes erreurs.

Il est prêt pour un nouveau départ avec une coupe de cheveux qui ne laisse personne indifférent chez les autres boxeurs et ses entraîneurs au gymnase Sherbatov.

«J’ai profité de mes vacances en Colombie pour passer du temps avec ma famille et mes amis, a indiqué Eleider Alvarez. Ça m’a fait du bien et j’ai pu me changer les idées.»

«J’ai remarqué que les gens de mon pays m’appuient toujours malgré ma première défaite en carrière. Je suis toujours aussi populaire.»

D’ailleurs, il a une anecdote au sujet de sa célébrité.

«J’étais à la fête de ma cousine. Une femme a passé dans la rue et m’a reconnu. Elle s’est mise à être excitée comme si elle venait de gagner une grosse somme d’argent, a expliqué Alvarez en souriant. Tout ce qu’elle voulait, c’est de prendre une photo avec moi! C’était incroyable comme moment!»

Par ailleurs, il a profité de son passage dans son pays pour déménager sa famille dans un quartier plus sécuritaire du village de Turbo.

La même recette

Sur le plan sportif, Alvarez a l’intention de revenir au style qui lui a permis de remporter ses 24 premiers combats en carrière.

«Contre Kovalev, je n’avais pas la bonne stratégie. Je ne sais pas ce qui s’est passé dans ma tête malgré les directives de mon entraîneur Marc Ramsay, a souligné celui qu’on surnomme "Storm ». C’est ma faute ce qui est arrivé dans ce combat.»

«Vous allez retrouver le même Alvarez que vous avez vu auparavant. Celui qui se sert de son jab pour préparer son knock-out. Pas celui qui court après le knock-out dès la première cloche comme c’est arrivé à mon dernier combat. Ce n’était pas moi.»

Selon nos informations, le Montréalais d’origine colombienne remontera sur le ring le 28 juin au Centre Vidéotron. Un duel de retour qu’il n’a pas le luxe de perdre. Il en est bien conscient.

«Je dois gagner, et ce, peu importe quel adversaire sera devant moi, a précisé Alvarez. Je vais utiliser le style qui m’a permis d’avoir du succès.»

Pour le moment, il n’a pas le nom de son prochain adversaire, mais ça viendra bien assez rapidement.

En grande forme

Entre les combats, Alvarez avait la mauvaise habitude de prendre du poids. Il pouvait monter jusqu’à 215 lb.

Lorsqu’il arrivait à ses camps d’entraînement, il prenait les premières semaines pour perdre son surplus de poids avant de s’attaquer à son cycle pour atteindre 175 lb lors de la pesée la veille de son combat.

Il semble avoir compris les messages de son gérant et de son entraîneur après son dernier duel. Lors du passage du «Journal de Montréal», il était en bonne condition physique malgré une grippe qui l’a ennuyé au cours des derniers jours. C’est bon signe.