Crédit : Dominick Gravel/Agence QMI

Canadiens

Sept matchs qui auraient pu faire la différence

Publié | Mis à jour

Avec deux matchs à jouer et leur place en séries loin d'être assurée, les Canadiens ne peuvent plus se permettre de perdre.

Cette dernière semaine d'activités dans la LNH avant les éliminatoires sera enlevante. Pour les fans du Tricolore, elle sera aussi extrêmement stressante.

Avec les Hurricanes et les Blue Jackets devant eux au classement, le CH a besoin d'un peu d'aide des dieux du hockey pour prolonger sa saison.

Oui, on le sait, c'est plus facile à dire qu'à faire, mais voici sept matchs perdus par la troupe de Claude Julien qui auraient pu lui permettre de respirer un peu mieux.

6 novembre, contre les Rangers

Le 6 novembre, le Tricolore visite les Rangers de New York, une formation en reconstruction assumée.

Tatar donne l'avance aux siens dès la première minute de jeu. Il en ajoute un autre, puis Domi se joint à la fête. Rapidement, avant la moitié de la deuxième période, les hommes de Claude Julien mènent 3-1.

Puis tout s'écroule. Les Rangers marquent quatre buts sans riposte et se sauvent avec la victoire.

8 novembre, contre les Sabres

Lehkonen manque le filet en prolongation et les Sabres de Buffalo contre-attaquent. Rasmus Ristolainen décoche un tir puissant, mais rien de trop compliqué pour Price, qui est seul devant le défenseur.

La rondelle a des yeux et trouve tout de même le fond du filet. Price aurait dû stopper ce tir, et, du même coup, la célébration horrible du numéro 55 des Sabres.

Les deux gardiens ont certainement été hantés par certains buts qu'ils ont accordés pendant ce match.

Bref, un point perdu qui a fait mal au CH, tôt dans la saison.

13 novembre, contre les Oilers

Une semaine plus tard, les Oilers d’Edmonton corrigent le Canadien 6-2. Rien à ajouter.

9 février, contre les Maple Leafs

La Sainte-Flanelle est incapable de conserver son avance en troisième. Nylander force la prolongation, et Tavares déjoue Price en prolongation. Une défaite crève-coeur, à domicile, un samedi soir, et un autre point qui échappe à Montréal.

17 février, contre les Panthers

En février, le CH est à Sunrise pour y affronter les Panthers de la Floride. Montréal se retrouve sur une vilaine séquence de trois défaites.

Les Floridiens présentent au moment de cette rencontre une fiche de 7-4 à ses onze derniers matchs.

Bien que Max Domi égale la marque au début du deuxième tiers, le Tricolore s'écroule en deuxième moitié de match et baisse pavillon 6-3.

Cette défaite pousse Montréal au deuxième rang du «meilleur deuxième dans l'Est» en vue des séries.

7 mars, contre les Sharks

Martin Jones a peut-être fait 37 arrêts, mais ce qu'on retient de ce match, c'est à quel point Antti Niemi a été atroce.

Ce fut d'ailleurs la dernière rencontre qu'il a disputée et disputera (probablement) avec le Canadien.

Pourquoi ne pas envoyer Carey Price contre San Jose, et envoyer Niemi contre les Ducks d’Anaheim le lendemain?

8 mars, contre les Ducks

Pas plus tard que le 8 mars, le Tricolore a subi une raclée injustifiable de 8-2 contre les Ducks, une formation qui croupit au fond du classement.