Crédit : JOEL LEMAY/AGENCE QMI

Hockey

Les Canadiennes dans la NWHL?

Publié | Mis à jour

Les Canadiennes de Montréal et les Furies de Toronto devraient joindre les rangs de la National Women's Hockey League (NWHL) la saison prochaine.

Le circuit américain a indiqué mardi que son bureau des gouverneurs avait approuvé l’arrivée de ces deux équipes, de sorte qu’elle comprendrait sept formations. Les clubs déjà existants sont le Pride de Boston, les Beauts de Buffalo, le Whale du Connecticut, les Metropolitan Riveters et les Whitecaps du Minnesota.

Les clubs montréalais et torontois se trouvent officiellement orphelins depuis que la Ligue canadienne de hockey féminin (LCHF) a annoncé dimanche la fin de ses activités prévue le 1er mai. Ce circuit avait amorcé ses opérations en 2007 et comptait six équipes, soit quatre au Canada, une aux États-Unis et une autre en Chine.

Cette année, les Canadiennes se sont inclinées en finale de la Coupe Clarkson devant l’Inferno de Calgary. Environ 175 000 téléspectateurs ont regardé cet affrontement : en français, la partie a été diffusée par la chaîne TVA Sports.

Par ailleurs, l’idée d’une fusion des deux ligues avait été évoquée plus tôt cette année. Cependant, les pourparlers avaient achoppé.

«Nous avons eu une rencontre constructive en janvier avec la LCHF au cours de laquelle nous avons avancé des propositions pour éventuellement former une seule ligue, avait commenté dans un communiqué la commissaire de la NWHL, Dani Rylan, récemment. Nous nous étions mis d’accord pour nous rencontrer de nouveau en avril. Nous sommes désolés que ces discussions n’auront finalement pas lieu.»

«Nous allons étudier toutes les possibilités pour s’assurer que les meilleures joueuses au Canada puissent jouer, avait-elle poursuivi. Ces conversations ont déjà été entamées et sont une priorité.»

La LNH impliquée?

Par ailleurs, le réseau ESPN a indiqué que Rylan avait rencontré son vis-à-vis de la Ligue nationale de hockey (LNH), Gary Bettman, lundi. La LNH serait prête à apporter une contribution beaucoup plus significative et devenir l’un des commanditaires majeurs de la NWHL.

À Montréal, les Canadiennes peuvent compter sur l’appui du Canadien, qui a d’ailleurs réagi à la fermeture de la LCHF, mardi.

«Avec notre implication auprès des Canadiennes au cours des dernières années, nous nous sommes engagés à l'essor et au développement du hockey féminin et nous continuerons à explorer les opportunités, voire les propositions pour un éventuel partenariat visant à permettre aux joueuses de hockey de talent de pratiquer leur sport», a expliqué la Sainte-Flanelle dans un communiqué.

Les DG réagissent

Du côté des anciennes formations de la LCHF, on a publié un communiqué expliquant qu’il n’y a pas, pour le moment, de négociations formelles pour l’absorption d’équipes par la NWHL.

«Nous avons pris connaissance de l’annonce de la NWHL au sujet de sa volonté de faire une expansion au Canada, en ajoutant deux équipes.», pouvons-nous lire dans un communiqué signé par l’ensemble des anciens directeurs généraux et certains exécutants de la LCHF.

«Nous continuerons de récolter l’information nécessaire afin de créer le meilleur environnement possible pour retenir et attirer des joueuses d’ici et de partout au monde dès septembre prochain.»