JiC

Boucher : Jesperi Kotkaniemi doit jouer, au centre ou ailleurs

Publié | Mis à jour

Écarté de l’alignement pour la troisième fois depuis peu contre les Jets de Winnipeg, le centre de 18 ans Jesperi Kotkaniemi s’est retrouvé à la gauche d’un autre centre, lundi matin, à l’entraînement.

Le Finlandais aurait au moins la chance de jouer, a analysé l’ancien entraîneur-chef et directeur général des Remparts de Québec, Philippe Boucher, lors de son segment Fabriqué «In Kwébec Cité» à l’émission JiC.

La recrue a été jumelée à Nate Thompson et Paul Byron sur le quatrième trio. Il s’agit d’une rétrogradation pour le troisième choix au total du dernier encan de la LNH qui pilotait d'ordinaire la troisième unité à forces égales, mais «il est assurément mieux là qu’au centre de [Charles] Hudon et [Nicolas] Deslauriers sur la galerie de presse demain soir».

C’est que le poste de centre du troisième trio semble désormais être celui de la nouvelle acquisition Jordan Weal que Claude Julien affectionne particulièrement, comme en fait foi son temps de jeu dernièrement.

L’ancien des Coyotes de l’Arizona est le 5e attaquant le plus utilisé du CH depuis que Kotkaniemi a été envoyé sur la galerie de presse contre les Kings de Los Angeles, le 5 mars dernier. Il avoisine 15:44 par rencontre et sa production est en accord avec ce temps de jeu, lui qui compte 8 points à sa fiche.

Mais ce n’est pas parce que la ligne de centre se trouve stabilisée, voire solidifiée par l’ajout de Weal, qu’il faut exclure le troisième choix au total du dernier encan de l’alignement du Canadien alors que l’équipe lutte toujours pour une place en séries. Et cela, peu importe son niveau de fatigue, assume Boucher.

«Il faut continuer à le faire progresser, il faut continuer à l’habiller. C’est du bagage important. Il a les habiletés pour faire la différence et Dieu sait que le Canadien en a de besoin pour gagner des [matchs] de hockey présentement», a renchéri l’ancien défenseur qui revendique 748 parties d’expérience dans la LNH.

«Est-ce normal qu’un jeune de 18 ans soit fatigué? Oui. Est-ce qu’il faut continuer à le faire jouer? Oui. Est-ce qu’il va avoir appris beaucoup? Oui. Est-ce qu’il va être dominant pour le Canadien? Oui. C’est un peu ça, ma réponse», a résumé celui qui a piloté les Diables rouges de la LHJMQ de 2013 à 2018.

Boucher s’est également prononcé sur le cas de Ryan Poehling, tout récemment mis sous contrat par le Canadien. L'invité de Jean-Charles Lajoie aimerait notamment le voir disputer un match avec le Tricolore d’ici la fin de la saison. Voyez son plaidoyer dans la vidéo ci-haut.