Lance Stroll

Photo : Lance Stroll Crédit : AFP

F1

«Un attentat» de Stroll

Publié | Mis à jour

Déjà en mauvaise posture en s’élançant de la 18e place sur la grille de départ, le Québécois Lance Stroll a dû dire adieu à un bon résultat après un accrochage avec Romain Grosjean au premier tour, dimanche, lors du Grand Prix de Formule 1 de Bahreïn.

Fidèle à son habitude, Stroll a gagné quelques places après l’extinction des feux rouges. Il n’a toutefois pas été en mesure de doubler Grosjean avant qu’un contact ne force les deux hommes à passer par les puits. Le Montréalais a d'ailleurs dû changer son aileron avant. Stroll a finalement terminé la course 14e.

«Je n’ai pas encore vu la reprise, mais je pense que le contact avec Romain [Grosjean] était un incident de course, a analysé Stroll, selon un communiqué émis par son écurie Racing Point. Malheureusement, nous nous sommes touchés, il y avait des dégâts et j'ai dû m’arrêter pour un nouvel aileron.»

Grosjean blâme Stroll

Une opinion que ne partageait pas du tout Grosjean. «Aujourd'hui, il y a un gars qui fait un attentat sur moi, il n’y a rien d’autre à dire», a-t-il avancé selon le site Motorsport, refusant de faire tout autre commentaire.

Quoi qu’il en soit, les deux rivaux étaient déjà relégués à plus d’une minute des meneurs à la sortie des puits.

«Nous courons de roue en roue et ces choses se produisent, mais c'était vraiment coûteux, car ma course était pratiquement terminée après cela, a dit Stroll. Nous avons continué à courir et à pousser, mais nous ne pouvions pas récupérer après avoir perdu autant de temps.»

Un premier point pour Perez

Pendant ce temps, son coéquipier Sergio Perez a profité de quelques abandons pour récolter le dernier point disponible en vertu de sa 10e place au fil d’arrivée.

«Nous avons eu un peu de chance avec les deux Renault qui ont abandonné, mais en même temps, la voiture de sécurité ne m'a pas aidé, puisque je me rapprochais d'[Alexander] Albon et j'ai perdu l'occasion de le doubler», a tempéré le Mexicain.

Perez a d’ailleurs eu quelques ennuis avec ses freins tôt dans la course. Il a dû s’arrêter plus tôt que prévu pour retirer des débris à l’origine d’une surchauffe.

Malgré tout relativement satisfait du rythme de course, l’écurie souhaite doubler d’ardeur pour améliorer son sort avant la prochaine étape de la saison, prévue en Chine, le 14 avril.

«Nous avons terminé la course et il y a beaucoup de choses à analyser, mais nous devons voir où nous pouvons nous améliorer avant d’arriver en Chine», a conclu Stroll.