Crédit : Denny Medley-USA TODAY Sports

Impact

Premier test raté pour l’Impact

Publié | Mis à jour

Lors des trois premiers matchs de la saison, l’Impact de Montréal a affronté des équipes moyennes, voire mauvaises. Il était donc logique qu’il récolte des points.

Avec la partie à Kansas City s’amorçait une série de trois autres matchs drôlement plus compliqués et le Bleu-Blanc-Noir a lamentablement échoué à ce premier test en encaissant le revers le plus percutant de son histoire par la marque de 7 à 1.

Il devra maintenant se relever pour aller affronter le New York City FC samedi prochain. Malgré un début de saison très moyen, le NYCFC est toujours difficile à affronter à domicile. Puis, ce sera une visite à l’Audi Field pour affronter le D.C. United trois jours plus tard.

Cette équipe va devoir trouver une façon de renverser la vapeur et de trouver une certaine constance pour se présenter au Stade Saputo dans un bon état d’esprit pour son ouverture locale, le 13 avril.

Pas d’attaque

Ce match dans lequel Rémi Garde a dû apporter trois changements a démontré que cette équipe n’a pas assez de ressources sur le banc pour rivaliser avec les meilleurs de la Major League Soccer (MLS).

Garde manquait de ressources sur le banc. Amar Sejdic n’a pas encore joué une seule minute et a sans doute été habillé un peu par défaut. Mathieu Choinière n’est pas à 100 % et il y avait le gardien Clément Diop. Ne restaient donc que quatre joueurs pour trois substitutions. C’est très mince.

Certes, ce n’est qu’une défaite et il ne faut pas tout changer pour autant, mais il y a des signes qui ne mentent pas.

D’abord, il n’y a eu aucune étincelle offensive en l’absence de «Nacho» Piatti. Et Maximiliano Urruti a été drôlement effacé au moment où il aurait dû en prendre un peu plus sur ses épaules. Il est toujours à la recherche d’un premier but après quatre matchs. Pour un attaquant de pointe, c’est un problème, tout le monde va en convenir.

Changements

Garde a été forcé de faire plusieurs changements à sa formation en raison de la suspension de Zakaria Diallo et de la blessure de Piatti

De plus, Harry Novillo, qui devait remplacer Piatti, a perdu son passeport et n’a pu faire le voyage. Ça, ce n’est vraiment pas fort.

Ainsi, Rudy Camacho s’est retrouvé en défense centrale avec Victor Cabrera, et le duo en a drôlement arraché. Saphir Taïder s’est retrouvé dans le couloir gauche, où il n’est pas particulièrement à l’aise, et Shamit Shome a pris la place de Taïder et a été débordé dès le premier sifflet du match. Le jeune homme a d’ailleurs lancé son maillot au sol en quittant le terrain lorsqu’il a été remplacé en seconde demie.

Également, sans Piatti, l’Impact a été incapable de trouver des solutions en attaque. Orji Okwonkwo a bien tenté de chercher la profondeur, mais un joueur ne peut faire seul la différence.

Quant à Urruti, il court beaucoup, mais ne crée pas assez de choses dans la surface. Sans but à ses quatre premiers matchs de la saison, il va devoir trouver une façon d’influencer le pointage, et vite.

Ça ne va pas

Diallo a raté le match en raison d’une suspension et son absence a peut-être fait encore plus mal que celle de Piatti. Le grand Français apporte de la stabilité à la brigade défensive et celle-ci a été en pleine déroute pendant 90 minutes, samedi.

En défense centrale, Cabrera et Camacho n’ont tout simplement pas fait le travail. Le premier a souffert de l’absence de Diallo, qui le rend visiblement meilleur en gommant ses erreurs, alors que le second s’est souvent fait prendre de vitesse. Avec encore trois années à 700 000 $, il est en train de devenir un boulet pour le Bleu-Blanc-Noir.

Maturité?

Novillo a raté le voyage, car il a égaré son passeport et il devra en subir les conséquences. Pour un joueur qui parlait de maturité dans une entrevue accordée au collègue Olivier Brett, quelques jours plus tôt, ça manque de sérieux.

Novillo devait jouer un rôle prépondérant dans ce match, puisqu’il devait prendre le relais de Piatti dans le couloir. Son étourderie a forcé Garde à revoir sa stratégie à la dernière minute. Il devra faire amende honorable parce que sa bourde a fait mal paraître l’équipe.