Crédit : Martin Chevalier / JdeM

Canadiens de Montréal

Une connexion spéciale entre Max Domi et Mats Sundin

Publié | Mis à jour

Si l’attaquant des Canadiens de Montréal Max Domi a pu profiter des nombreux avantages d’avoir un père évoluant dans la Ligue nationale de hockey (LNH) lors de son enfance, ce qu’il chérit le plus c’est la relation qu’il a développée avec un certain Mats Sundin.

Le patineur de 24 ans a revélé au magazine «Sports Illustrated» que de pouvoir côtoyer la vedette des Maple Leafs a grandement contribué à son développement comme joueur de hockey et comme être humain.

«Je l’observais sur et à l’extérieur de la glace, a expliqué Domi, dans un article publié vendredi. Je regardais comment il travaillait fort à chacune de ses présences sur la patinoire, comment il se sacrifiait et comment il réussissait à rendre tout le monde meilleur autour de lui. Je l’admire et j’aimerais réussir une fraction de ce qu’il réussissait à accomplir. C’est un oncle, un parrain pour moi. Il représente une grande partie de ma vie.

«Il engageait toujours la conversation avec moi, il s’intéressait vraiment à moi.»

Du côté de Sundin, le grand Suédois se rappelle des nombreuses parties de mini-hockey qu’il a disputées contre Domi dans les installations des Leafs.

«Être dans un vestiaire et sur une patinoire de la LNH, c’était quelque choses de naturel pour lui, a indiqué Sundin au «Sports Illustrated». Je crois que ça lui a donné un avantage sur le plan mental, ce qui lui permet de ne pas être nerveux aujourd’hui.»

En lien avec ses succès

À sa première saison dans l’uniforme du Tricolore, Domi connaît ses meilleurs moments dans le circuit Bettman avec une récolte de 69 points, dont 27 buts, en 78 joutes. Des succès qui pourraient directement être liés avec la présence de Sundin dans la vie de Domi.

Lors de la dernière saison morte et au moment où la nouvelle acquisition du Canadien a appris qu’il évoluerait à la position de centre, Domi est allé déjeuner avec Sundin afin d’obtenir des conseils. L’ancien porte-couleurs des Nordiques de Québec lui a même remis son programme d’entraînement en expliquant à Domi que le joueur de centre se devait d’être le patineur le plus en forme sur la patinoire. L’attaquant du CH a immédiatement ajusté son entraînement et les résultats n’ont pas tardé à se faire sentir.

«Il a réellement suivi son programme que nous avions établi cet été, a expliqué Sundin. C’est un joueur totalement différent. On voit qu’il est plus confiant, il patine mieux et il devient le joueur-étoile que je crois qu’il peut être.»