WTA-SPO-TEN-BNP-PARIBAS-OPEN---DAY-8

Crédit : AFP

Tennis

Félix Auger-Aliassime sur son terrain de prédilection

Publié | Mis à jour

Véritable révélation de l’Omnium de Miami, Félix Auger-Aliassime entreprendra sous peu la saison sur terre battue en Europe. Le Québécois de 18 ans pourrait certainement continuer de surprendre sur cette surface qui lui a souri depuis le début de l’année.

En effet, c’est sur la terre battue de Rio de Janeiro que le jeune Québécois a véritablement pris son envol, au mois de février. Il avait alors atteint sa première finale en carrière sur le circuit de l’ATP. C’est le Serbe Laslo Djere qui l’avait privé d’un premier titre. Ce même Djere l’avait freiné quelques jours plus tard en quart de finale du tournoi de Sao Paulo.

Auger-Aliassime a poursuivi sur sa lancée sur le ciment d’Indian Wells, où il a atteint le troisième tour, puis sur celui de Miami, où il est devenu le plus jeune demi-finaliste de l’histoire du tournoi.

Le retour sur terre battue, qu’il a délaissée depuis seulement un mois, pourrait donc se faire aisément pour le joueur d’origine montréalaise. Ce dernier a d’ailleurs cumulé sept victoires en 11 matchs sur cette surface depuis le début de l’année, incluant les rencontres en Coupe Davis.

C’est à Monte-Carlo, à la mi-avril, qu’Auger-Aliassime tentera de poursuivre sa progression fulgurante au classement de l’ATP. Après avoir commencé l’année au 109e rang mondial, il intégrera le top 35 dès lundi. Le Québécois deviendra alors le premier joueur né dans les années 2000 à percer le top 50.

Avec seulement 52 points à défendre d’ici le mois de juin et un classement lui donnant un accès direct aux tableaux principaux, les circonstances sont on ne peut plus favorables à Auger-Aliassime.