Crédit : Martin Chevalier / JdeM

Canadiens de Montréal

Jamais cesser d’y croire

Publié | Mis à jour

Les avis étaient unanimes dans le vestiaire des Canadiens de Montréal après la séance d’entraînement de l’équipe tenue à la veille de l’affrontement contre les Jets à Winnipeg.

Si la défaite contre les Blue Jackets de Columbus a été très dure à avaler, les joueurs continuent de croire en leurs chances de participer aux séries éliminatoires.

«La ligne est mince, a reconnu Max Domi, mais on peut y arriver. C’est certain qu’on n’a plus vraiment le choix. Il faut gagner nos quatre derniers matchs. Nous sommes acculés au pied du mur, mais nous ne lâcherons pas.»

«C’est souvent dans des situations critiques qu’on parvient à jouer notre meilleur hockey. Un gros défi nous attend, mais j’ai hâte de disputer ce match.»

«Une tâche difficile...»

Les Jets forment une équipe redoutable qui, elle aussi, veut se remettre d’une mauvaise sortie jeudi lors de la visite des Islanders de New York.

L’équipe locale menait 4 à 2 en début de troisième période quand elle a vu ses adversaires inscrire trois buts sans riposte, dont les deux derniers dans la 18e minute de jeu, pour se sauver avec la victoire.

«C’est une formation qui se bat pour terminer au premier rang de sa division, a rappelé Brendan Gallagher. Les Jets veulent se racheter et ils auront la foule derrière eux. C’est une tâche difficile qui nous attend, mais on a prouvé cette année qu’on était capables de se replacer au bon moment.»

«On peut vaincre n’importe quelle équipe, a renchéri le meilleur buteur des Canadiens. On a battu ces mêmes Jets le mois dernier. Et si on gagne ici, les choses peuvent changer rapidement.»

«Notre objectif en début de saison était de participer aux séries éliminatoires. Cet objectif est encore le même. Nous n’avons jamais cessé d’y croire.»

Tourner la page

Les joueurs affirment avoir fait rapidement un trait sur la défaite de jeudi.

«L’important, c’est d’avoir tourné la page, a affirmé Jonathan Drouin. Dès la fin du match, on souhaitait déjà se concentrer sur nos prochains adversaires.»

«Cette défaite a découragé bien des amateurs, j’en suis conscient, mais nous, les joueurs, on pense autrement. Personne en septembre ne nous voyait faire les séries éliminatoires. À ce que je sache, nous ne sommes pas encore éliminés. Avec quatre matchs à jouer, on peut encore y croire. On ne lâchera pas.»

Même son de cloche de la part de son coéquipier Phillip Danault.

«On ne se cachera pas que la défaite de jeudi a fait mal, mais on l’a oubliée, a-t-il raconté. Il nous reste quatre gros matchs et un seul objectif en tête, celui de faire les séries éliminatoires.»