Crédit : AFP

F1

Essais libres : Lance Stroll et Racing Point relégués en fond de peloton

Publié | Mis à jour

Incapables de trouver l’équilibre avec leurs monoplaces de l’écurie Racing Point, Sergio Perez et Lance Stroll ont respectivement terminé aux 14e et 17e rangs de la deuxième séance d’essais libres du Grand Prix de Formule 1 de Bahreïn, dominée par Sebastian Vettel et Ferrari, vendredi sur le circuit de Sakhir.

Perez a réalisé un temps de 1 min 30,716 s, pendant que Stroll effectuait 31 tours, son plus rapide étant chronométré en 1:31,129.

À l’avant, Vettel a parcouru le tracé en 1:28,846 lors de la deuxième séance, soit seulement 35 millièmes de seconde de mieux que son coéquipier Charles Leclerc. Lewis Hamilton (1:29,449) et Valtteri Bottas (1:29,557) ont suivi dans l’ordre pour Mercedes, tandis que Nico Hulkenberg (1:29,669) a placé sa Renault en cinquième place, devant Max Verstappen (1:29,725), chez Red Bull.

«La journée n’a pas été facile, a concédé le Québécois dans un communiqué. Nous devons examiner les données et travailler sans relâche pour comprendre où nous pouvons encore améliorer nos performances. Nous savons que le milieu de peloton est très compétitif, donc nous devons trouver de la vitesse [vendredi] soir si nous voulons être parmi les dix premiers [samedi].»

Séances particulières

Les essais libres à Bahreïn lancent un défi particulier aux équipes et aux pilotes. En effet, les première et troisième séances ont lieu sous le soleil, tandis que toutes les autres séances ont lieu après le coucher du soleil.

La deuxième séance est donc la seule qui permet de bien préparer les monoplaces avec des conditions météorologiques semblables à celles des qualifications et de course. Pour Racing Point, l’occasion était belle pour tester de nouvelles pièces, lors de la première.

«Comme toujours à Bahreïn, la première séance d’essais s’est déroulée dans des conditions très chaudes qui ne sont pas représentatives des qualifications et de la course, a expliqué le directeur général de l’équipe, Otmar Szafnauer, dans un communiqué. Nous avons donc choisi d’utiliser la première séance pour évaluer différentes mises à jour aérodynamiques et mécaniques. Nous avons séparé les pièces entre les deux voitures et effectué quelques changements au fond plat pour continuer notre apprentissage de la voiture.»

Une approche qui s’imposait, selon Perez. «Les possibilités de travailler sur les réglages pour la course sont limitées [lors de la première séance]. Nous avons donc essayé beaucoup de choses sur la voiture, ce qui facilitera notre apprentissage à long terme», a-t-il indiqué.

Lors de la première séance, Stroll a par ailleurs commis une faute, effectuant un tête-à-queue. Sur la séquence, un contact avec le mur a endommagé son aileron avant, le forçant à effectuer un passage au puits. Il avait alors réalisé la 18e boucle la plus rapide, en 1:33,518.

Les qualifications auront lieu samedi, tandis que la course se déroulera dimanche.