Les Partants

Raymond Bourque en faveur du «code»

Publié | Mis à jour

Il n’est pas nécessaire de refaire la genèse des événements qui ont mené l’attaquant des Canadiens de Montréal Paul Byron à jeter les gants devant le défenseur des Panthers de la Floride MacKenzie Weegar, mardi.

Mais le résultat est que Byron s’est frotté à un adversaire beaucoup plus grand et beaucoup plus lourd que lui et il a payé le prix en subissant un K.-O. retentissant qui lui a probablement valu une commotion cérébrale.

Mais pour Raymond Bourque, l’ancien défenseur des Bruins de Boston et de l’Avalanche du Colorado, cela ne fait pas de doute, le fameux «code», celui suggère fortement à un joueur de répondre de ses actes, doit être maintenu.

«Je ne veux pas que le "code" soit éliminé, a souligné Bourque lors de l’émission Les Partants, jeudi, sur les ondes de TVA Sports. Ça garde le monde juste, ça garde le monde honnête de faire des choses qui n’ont pas lieu au hockey.

«Quand tu fais quelque chose que tu ne devrais pas faire, il faut que tu répondes à ce que tu as fait, c’est tout un défi des fois. Et c’est ça qui fait peur.

«Je ne suis pas pour la bataille, je ne veux pas en voir. Mais s’il y a quelque chose qui se passe et qui ne devrait pas se passer, il faut que tu répondes. Quand tu joues au hockey, il faut que tu aies un courage incroyable quand ces choses-là vont se passer.»

Byron n’a pas fait le voyage à Columbus alors que les Canadiens disputeront un match de la plus haute importante, jeudi, face aux Blue Jackets.

À voir dans la vidéo ci-dessus


Réécoutez Les Partants quand vous le voulez sur QUB Radio