Tennis

Victoire historique de Félix Auger-Aliassime

Publié | Mis à jour

Félix Auger-Aliassime a obtenu mardi sa place en quart de finale du tournoi de Miami, mais il a également écrit une ligne supplémentaire dans le livre d’histoire du tennis québécois.

En disposant du Géorgien Nikoloz Basilashvili en deux manches de 7-6 (4) et 6-4 au quatrième tour en Floride, le jeune homme de 18 ans et détenteur du 57e échelon de l’ATP s’est assuré d’une première présence à vie en quart d’un événement Masters 1000 du circuit professionnel; dans le pire des scénarios, il occupera le 41e rang du circuit lundi prochain.

«Ça fait deux ou trois ans que je compose [avec la pression], alors je crois que c’est pour cette raison que je peux maintenant obtenir ce genre de résultats, a lancé Auger-Aliassime, selon le site officiel de l’ATP. Cette pression supplémentaire, cette attention que j'ai portée par le passé aux résultats et aux médias, c’est derrière moi maintenant.»

D’ailleurs, aucun joueur de la Belle Province ne s’est rendu aussi loin dans un tournoi de cette catégorie masculine. Les plus vieux amateurs de tennis se rappellent de Réjean Genois, qui avait atteint le troisième tour des Internationaux des États-Unis de 1978, tandis que d’autres évoqueront le nom de Greg Rusedski, un athlète né dans la région montréalaise ayant connu la majeure partie de ses succès en tant que Britannique.

Or, Auger-Aliassime est déjà à mille lieues de ceux-ci dans le cœur de ses partisans. Impressionnant ses admirateurs par sa ténacité, il a de nouveau affiché sa grande détermination en Floride pour devenir le deuxième joueur issu des qualifications à prendre rendez-vous en quart du tournoi. L’Argentin Guillermo Canas avait été le premier, atteignant la finale en 2007. Chez les femmes, Eugenie Bouchard a quant à elle atteint la finale de certains tournois prestigieux, comme à Wimbledon en 2014.

Trouver des solutions

Auger-Aliassime a réalisé le bris pour effacer un retard de 6-5 à la manche initiale, avant de récidiver deux fois lors de la deuxième. Il a eu besoin de 1 h 36 min pour vaincre le 19e joueur mondial, dominant celui-ci 13-4 au chapitre des as. Le perdant a pour sa part commis huit doubles fautes, soit deux fois plus que son vis-à-vis.

«Il s'agissait de trouver des solutions, a expliqué Auger-Aliassime. Je pense que lors du jeu décisif, j'ai pu être un peu plus solide et mettre plus de pression sur lui. Ç’a vraiment fait une différence.»

Maintenant, le Québécois aura un beau défi devant lui à sa prochaine sortie. Il affrontera en quart le Croate Borna Coric, le 11e favori et tombeur de l'Australien Nick Kyrgios.

Bon départ

Le représentant de l’unifolié poursuit ainsi ses succès du début d’année 2019. Finaliste à Rio en février, il a également atteint les quarts à Sao Paulo durant le même mois et a disputé un match de troisième tour à Indian Wells en mars.

Auger-Aliassime revendique six victoires depuis son arrivée à Miami. Il a battu les Italiens Luca Vanni et Paolo Lorenzi en qualification, pour ensuite renverser dans l’ordre le Norvégien Casper Ruud, le Hongrois Marton Fucsovics, le Polonais Hubert Hurkacz et Basilashvili.