Impact

Ignacio Piatti absent samedi?

Agence QMI / Dave Lévesque 

Publié | Mis à jour

Ignacio Piatti s’est blessé lors du match à Orlando, il y a une semaine et demie, et Rémi Garde a largué une petite bombe en indiquant, mardi matin, qu’il pourrait rater le match de samedi à Kansas City.

«Il y a de forts doutes», a-t-il simplement avancé quand il a été questionné sur la possible présence de son ailier gauche ce week-end.

Pourtant, lorsqu’il a rencontré les médias, lundi, Piatti n’a pas glissé un mot sur son malaise et disait se sentir bien.

La révélation de Garde est venue sans avertissement, alors qu’il était appelé à commenter la décision du comité de discipline de la ligue à la suite du match rugueux en Floride. Les deux équipes ont reçu un avertissement alors que Piatti a été mis à l’amende pour une simulation en fin de première demie.

Accusé à tort

«J’ai revu l’action plusieurs fois, il est dans son drible, il y a une obstruction qui ne mérite pas une penalty, mais on n’est pas dans une action d’un joueur qui en rajoute.

«Je suis un petit peu déçu de ça, surtout que Nacho ne s’est toujours pas entraîné depuis ce match parce qu’il y a un autre moment du match où il a été victime de quelque chose dont on n’a pas parlé.»

Garde a toutefois joué de prudence en ne voulant pas trop préciser sa façon de penser.

Piatti est évidemment le meilleur marqueur de l’équipe avec une production de trois buts en autant de rencontres. S’il doit s’absenter samedi, Garde devra décider s’il donne un départ à Mathieu Choinière où s’il opte pour déporter Harry Novillo de droite à gauche.

Casse-tête

D’ailleurs, la formation comportera assurément un changement par rapport aux premiers matchs de la saison, puisque Zakaria Diallo sera suspendu. Garde devra donc décider qui de Rudy Camacho ou Jukka Raitala prendra sa place en défense centrale.

«Le niveau des joueurs qui sont en compétition pour prendre la relève de Zakaria est très proche. Ils ont des qualités un peu différentes.

«Ma réflexion est encore en cours. Leur niveau est tellement proche que la décision n’est pas simple.»

Et c’est sans compter sur le fait que le latéral droit Daniel Lovitz jouait un match amical contre le Chili à Houston, mardi soir, avec la sélection américaine, pendant que Saphir Taïder portait le maillot algérien, en Algérie, lors d’une rencontre face à la Tunisie.

«Mon habitude est de rassembler tout le monde le jeudi et de voir l’état des troupes, de voir ceux qui sont à la fois physiquement et psychologiquement en état.»

Le cas Legault

Par ailleurs, si Amar Sejdic a enfin son premier contrat professionnel, on attend toujours que le jeune défenseur Émile Legault appose son nom au bas d’une entente. Et c’est un dossier complexe qui implique des droits compensatoires.

«Il y a des discussions avec son club formateur d’Auxerre, a expliqué Garde. Il faut qu’on arrive à trouver un terrain d’entente avec eux parce qu’ils ont des droits de formation qui, en Europe, sont assez élevés.»

L’entraîneur-chef espère que la situation va se régler rapidement.

«Ils n’ont pas souhaité le conserver. Jusqu’à quel point, les uns et les autres, on peut jouer avec l’avenir sportif d’un jeune garçon qui a un super état d’esprit? Tout le monde a intérêt à trouver la bonne solution assez vite.»

Voyez le reportage de Nancy Audet dans la vidéo ci-dessus.