Crédit : PIerre-Paul Poulin / JdeM

MLB

Stade de baseball: du positif pour Montréal

Publié | Mis à jour

La mairesse Valérie Plante a avancé qu’une station du Réseau express métropolitain (REM) pourrait être construite à proximité du bassin Peel advenant la construction d’un nouveau stade pour les Expos, s’ils reviennent à Montréal.

Interrogée par les médias à l’hôtel de ville, lundi avant-midi, Mme Plante a précisé que la construction d’une station dans le secteur était déjà prévue et se fera peu importe ce qu’il adviendra du projet de l’homme d’affaires Stephen Bronfman, qui souhaite ramener le baseball majeur dans la métropole québécoise.

La mise en place de stations supplémentaires à proximité du stade pourrait être envisagée si les autorités responsables jugent le tout pertinent, a-t-elle mentionné.

«Le tracé du REM, il faut le voir comme quelque chose d’évolutif. [...] Contrairement à des stations de métro souterraines, étant donné que c’est à l’extérieur, ça nous donne une certaine souplesse quant à la création ou à l’ajout de stations, a indiqué la mairesse. Bien sûr, sur le plan technique, il faut considérer la distance entre chaque arrêt, mais dans ce coin, on aurait une souplesse pour ajouter des stations si nécessaire, si on trouve que c’est pertinent.»

Toujours favorable

Mme Plante a aussi profité de la visite d’une quinzaine de personnalités associées au baseball, dont l’ancien gérant Felipe Alou, pour exprimer à nouveau son enthousiasme relativement à la possibilité de voir les grandes ligues revenir à Montréal.

«Les Expos de Montréal font partie de notre ADN et je suis très heureuse de fêter les 50 ans de Nos Amours en compagnie de nombreux anciens joueurs qui ont laissé leur marque dans l’histoire du baseball et celle de Montréal», a-t-elle écrit sur son compte Twitter.

«La flamme brûle encore très fort et nous avons hâte de retrouver nos Expos. D’ici là, je remercie tous les joueurs qui sont avec nous, et nous célébrerons en grand nombre au Stade olympique cette histoire d’amour particulièrement montréalaise», a poursuivi celle qui assistera au match préparatoire des Blue Jays de Toronto, mardi.

Une alliance en vue?

Par ailleurs, la compagnie de Bronfman, Claridge, et la firme Devimco, qui convoitent chacun de leur côté les terrains du bassin Peel, pourraient conclure une entente pour un projet commun.

«La volonté de travailler avec l'équipe de Bronfman est là, a admis au quotidien "La Presse" Serge Goulet, président de Devimco, qui détient des droits sur 30 % des terrains du bassin Peel. Il n'y a pas d'entente de signée. On discute pour voir comment on pourrait, ensemble, créer un beau projet. On doit atterrir les grands principes de cette entente bientôt.»

Récemment, les deux entités avaient fait front commun avec le Fonds immobilier FTQ pour l’achat de la vieille brasserie Molson située sur la rue Notre-Dame. Le trio figure d’ailleurs parmi les finalistes retenus.