Michael Sanelli

Photo : Michael Sanelli Crédit : Dominic Chan / Agence QMI

LCF

Combine LCF: Michael Sanelli se fait connaître

Publié | Mis à jour

Après avoir dû passer par le camp régional de Toronto afin d’obtenir son billet pour le camp national de la Ligue canadienne de football (LCF), Michael Sanelli a fait tourner des têtes.

«Quand tu crois en toi, tu peux atteindre tout ce que tu veux, a résumé le plaqueur des Stingers de Concordia. Je n’étais pas connu en arrivant au camp régional et je n’avais pas été sélectionné pour le Défi Est-Ouest l’an dernier. Je suis très content de mes performances et j’espère avoir augmenté ma valeur.»

Sanelli a très bien fait dans les duels à un contre un et il a eu droit à plusieurs duels en fin de session. «À un moment donné, j’étais fatigué, mais c’est le mental qui compte.»

Âgé de 25 ans, il a complété son admissibilité dans les rangs universitaires.

Polan satisfait

Gabriel Polan était soulagé que la fin de semaine du camp d’évaluation soit derrière lui. «Un poids de 1000 livres vient de tomber, a imagé le porteur de ballon du Vert & Or de l’Université de Sherbrooke. Le stress vient de retomber. J’ai vécu une belle expérience et je suis vraiment content. J’ai pu me comparer à des joueurs vraiment bons et je suis vraiment content de la façon dont je me suis comporté. J’ai aussi amélioré mes tests comparativement au Défi Est-Ouest. J’ai tout laissé et je quitte sans aucun regret.»

«J’étais impressionné lors de ma première entrevue avec les Riders [de la Saskatchewan], mais c’est rentré dans l’ordre par la suite, a poursuivi le produit des Géants de Saint-Jean-sur-le-Richelieu. Les équipes m’ont dit qu’elles me voyaient comme centre-arrière et sur les unités spéciales. Ce n’est rien de nouveau pour moi. Je sais que c’est par là que ça va passer.»

Son coéquipier Vincent Roy a vécu une dernière journée en deux temps.

«J’aurais voulu faire mieux dans mes tests physiques, a indiqué le joueur de ligne offensive. J’aurais voulu être plus rapide dans tout, mais tout est oublié et je tourne la page. Je suis content de mes duels à un contre un et de mes entrevues. Je lui disais qu’il ferait une feinte pour passer à l’intérieur et j’aurais aimé affronter Vincent [Desjardins], mais ce n’est pas arrivé.»