Crédit : DIDIER DEBUSSCHERE/JOURNAL DE QU

Ski et planche

Les Plaines en liesse pour Alex Harvey

Publié | Mis à jour

«Alex, Alex Alex !» : les plaines d’Abraham étaient complètement survoltées samedi avant-midi lorsque Alex Harvey a atteint le fil d’arrivée, raflant la deuxième position.

L’émotion était à son comble sur le circuit de la finale de la Coupe du monde de ski de fond lorsque Harvey a donné son dernier élan et passé le fil d’arrivée, après avoir été soulevé par les cris soutenus des partisans pendant une quarantaine de minutes.

Pendant que des partisans se serraient dans leurs bras, d’autres versaient une larme devant l’impressionnant exploit du fondeur de Saint-Ferréol-les-Neiges.

«Il va amener une nouvelle vague de ski de fond au Canada», a lancé un partisan qui n’avait pas froid aux yeux, encourageant Alex torse nu.

Venue de Rimouski pour son idole

Venus des quatre coins du Québec et même de l’extérieur de la province, les admirateurs n’avaient que des encouragements pour l’athlète de 30 ans.

«C’est une inspiration pour tout le monde. C’est notre héros» a lancé Sylvia Welke, d’Ottawa.

Âgée de 12 ans, la jeune Nelly Lavoie avait fait la route de Rimouski pour venir voir son «idole». La jeune fille, qui pratique le ski de fond depuis l’âge de 4 ans, n’aurait manqué l’événement pour rien au monde, a souligné sa mère, Ginette Amiot.

«Une nouvelle vie de couple»

Sa conjointe des neuf dernières années était aussi soufflée par la remarquable performance de son amoureux.

En le voyant pleurer de joie à son arrivée, elle s’est empressée d’aller le rejoindre pour le serrer dans ses bras.

«Je lui ai dit, tu as le droit de pleurer et il a éclaté en sanglots. Il m’a dit que c’était le plus beau jour de sa vie», affirme Sophie Ringuet, âgée de 29 ans. «Finir en lion comme ça, c’est rare que l’on voie ça chez les athlètes qui prennent leur retraite. Il m’impressionne en tabarnouche», a-t-elle poursuivi. Celle qui a toujours partagé son copain avec le ski de fond alors qu’il était à l’extérieur près de six mois par année affirme que la retraite donnera une nouvelle dynamique à son couple.

«Même si nous sommes un vieux couple, nous allons redevenir un nouveau couple !» dit la future dentiste, en riant. Les tourtereaux profiteront aussi de leur nouvelle vie pour se marier, l’été prochain. Et les enfants ?

«C’est certain que nous allons en avoir dans les prochaines années. Alex ne voulait pas avoir d’enfants pendant qu’il skiait, mais il prend sa retraite, et de mon côté je gradue cet été !», dit-elle, sourire en coin.