Crédit : Matt Stamey-USA TODAY Sports

Impact

La réponse est celle que Rémi Garde attendait

Publié | Mis à jour

Après ses trois premiers matchs à l’étranger, l’Impact de Montréal compte déjà deux victoires pour six points.

«L’objectif était de gagner les trois matchs, a soutenu Evan Bush. Mais sérieusement, c’est très bien même si, évidemment, on aurait voulu retirer quelque chose du match à Houston.»

Pour Rémi Garde, la victoire de 3 à 1 est très importante surtout dans la manière dont elle a été acquise.

«Il ne faut pas minimiser le résultat même si on a affronté une équipe qui n’a pas encore gagné un match. Ils ont sérieusement bousculé New York City.

«On a abordé ce match et on l’a joué avec une mentalité et une énergie très différentes de Houston et ça m’a fait plaisir que mes joueurs donnent cette réponse-là.»

Stabilité

Évidemment, avec la perte de Diallo pour le prochain match, Garde va devoir revoir sa charnière centrale. Rudy Camacho ou Jukka Raitala prendra la place du grand Français.

«J’ai confiance en ceux qui vont remplacer Zakaria parce qu’ils ne sont pas nouveaux au club. Je n’ai pas spécialement d’inquiétude.»

Il est plutôt un peu agacé parce que c’est un poste où il préfère éviter trop de changements.

«La charnière centrale, c’est comme le poste de gardien, ça fait partie de la colonne vertébrale de l’équipe. Changer pour changer, ce n’est pas vraiment ce que j’ai en tête.»

Beau problème

L’entraîneur-chef a par ailleurs un beau problème qui se dessine dans le couloir droit avec l’émergence d’Orji Okwonkwo et la belle rentrée de Harry Novillo, samedi.

«Je vois ça très positivement pour l’équipe, a assuré Garde. Ils n’ont pas du tout les mêmes qualités. Orji, sur les matchs à l’extérieur, peut faire très mal à l’adversaire parce que dans la profondeur, il peut répéter les courses.

«Harry est quelqu’un qui aura plus la capacité de garder le ballon, il a peut-être une meilleure frappe et sera peut-être plus adroit devant le but.»

Il a maintenu qu’il allait avoir besoin de tous ses soldats et qu’un peu de compétition ne pouvait pas faire de tort.

«L’objectif est que tous les joueurs comprennent qu’à un moment ou un autre, ils seront importants pour l’équipe.»

Le travail de Piette souligné

Si vous avez eu l’impression que Samuel Piette a disputé un fort match samedi, à Orlando, vous avez raison. Et Rémi Garde a vu la même chose que vous.

Il a, lui aussi, remarqué que le milieu québécois a dirigé plus de ballons vers l’avant, alors que le week-end précédent, ses passes étaient surtout latérales.

«Ce que j’aime, c’est que ça n’a pas pénalisé son efficacité défensive parce qu’il a récupéré 21 ballons, ce qui est tout simplement énorme.»

Garde a rappelé que le poste de milieu défensif était un peu ingrat.

«J’aime les statistiques dans le football, j’aime les joueurs qui marquent des buts, les joueurs qui font des passes et ceux qui les arrêtent devant le but parce que c’est très important. J’aime aussi qu’on souligne ceux qui ne sont pas gâtés par les statistiques.»

Et si Piette joue plus vers l’avant, ce n’est pas nécessairement sur cet aspect que Garde jugera de sa performance.

«Le niveau de son jeu peut s’élever par sa contribution offensive, mais je ne lui demande pas de faire cinq passes [décisives] par saison parce qu’il n’est pas dans une position sur le terrain où on peut faire des passes décisives.»