Crédit : Matt Stamey-USA TODAY Sports

Impact

MLS: les premiers de classe

MLS: les premiers de classe

Patrice Bernier

Publié 18 mars
Mis à jour 18 mars

La saison de la MLS n'est vieille que de trois semaines, mais déjà il est possible d'entrevoir les équipes qui se démarquent grâce à des performances constantes.

Tout d'abord, l'Impact de Montréal.

Le Bleu-Blanc-Noir a un calendrier difficile. Mais déjà, les hommes de Rémi Garde ont remporté deux victoires en trois matchs à l'étranger. Si on nous avait dit ça en début de saison, tout le monde en aurait été bien heureux. Et surtout, la dernière performance de l'Impact est sa meilleure de la saison.

On voit un nouveau côté à la formation montréalaise; un côté plus entreprenant. L'équipe n'aura ainsi plus à s'inquiéter de l'adversaire.

On dit que tout se joue au milieu de terrain. Ce que l'on a vu avec l'Impact, c'est une équipe qui défend vers l'avant, qui provoque des erreurs, notamment en raison des ballons récupérés par Samuel Piette et des interventions de Micheal Azira.

Lors du dernier match à Orlando, on a vu Piette gagner un duel qui a mené au premier but de l'équipe.

Le milieu de terrain est vraiment porté vers l'avant et a provoqué la défensive d'Orlando. L'exemple parfait et le premier but d'Ignacio Piatti. Oui, l'adversaire a fait une mauvaise passe. Mais ça ne serait jamais arrivé s'il n'avait pas été provoqué. C'est bon signe.

Et sur le deuxième but de «Nacho», c'est la pression qu'Azira a mise sur Orlando qui a provoqué une erreur, ce qui a permis à Harry Novillo de remettre à Piatti.

Et puis, il y a Orji Okwonkwo, que l'on ne connaissait pas, mais qui est en train de devenir l'alter ego de «Nacho». Il apporte vitesse, profondeur et puissance athlétique. Il a tenté sept tirs, dont quatre ont été cadrés. Tout ça, même s'il a manqué la majeure partie du camp d'entraînement.

Chapeau au D.C. United

Le D.C United est premier au classement de l'Association de l'Est grâce à deux victoires et un verdict nul depuis le début de la saison. Mais surtout, il a réussi à marquer sept buts sans en accorder un seul.

De plus, la formation de la capitale américaine a une fiche de 14-2-1 à domicile depuis l'arrivée de Wayne Rooney en MLS, en juillet dernier.

Le D.C. United est une équipe changée. La formation était reconnue pour être à l'image de son entraîneur-chef, Ben Olsen; c'est-à-dire une équipe de «cols bleus», une équipe travaillante. Mais le tout a changé depuis un an, notamment en raison de l'arrivée de Rooney et d'un recrutement plus sud-américain.

C'est l'une des équipes que j'aime le plus regarder.

Offensivement, il y a une animation et une permutation de postes entre Paul Arriola, Rooney et Luciano Acosta si bien qu'on ne sait plus qui est l'attaquant de pointe. C'est très déstabilisant, surtout dans le tiers offensif.

Et il ne faut pas oublier que le D.C. United est la seule équipe à ne pas avoir accordé de but cette saison. L'équipe préconise une flexibilité défensive, ce qui résulte en une défensive hermétique qui défend bas à certains moments et une autre qui presse très haut pour provoquer un but lorsque la situation l'exige. (voir le deuxième but de Rooney ci-bas)

Les Sounders convaincants

Selon moi, la meilleure équipe en ce moment dans la MLS, ce sont les Sounders de Seattle.

Ils ont remporté leurs trois premiers matchs de la saison en marquant pas moins de 10 buts.

Pourtant, les Sounders nous ont habitués à de lents débuts de saisons. Pas cette fois. Offensivement, ils sont inarrêtables. Cela provient de Nicolas Lodeiro qui agit en tant que chef d'orchestre de cette attaque. Mais un chef d'orchestre a besoin de solistes pour bien jouer la symphonie. L'arrivée de Raul Ruidiaz et Jordan Morris donne ainsi les outils à Lodeiro.

Morris, qui a manqué plus d'un an de soccer en raison d'une blessure à un ligament croisé antérieur, est tout feu tout flamme. Il apporte de la vitesse, des appels de balle en profondeur et une imprévisibilité offensive, à l'instar d'Orji Okwonkwo avec l'Impact.

Ces trois victoires représentent le meilleur départ de l'équipe depuis 2009.

Performances de la semaine

- Wayne Rooney n'est clairement pas un joueur fini. Il a dynamisé le D.C. United et rend les autres meilleurs. Il peut défier Zlatan et Josef Martinez en tant que meilleur buteur. Il a déjà trois buts.

- Le jeune Memo Rodriguez, du Dynamo de Houston, est un jeune joueur prometteur à surveiller. Il a deux buts lors de son dernier match et trois depuis le début de la saison.

- Ignacio Piatti a déjà trois buts depuis le début de la saison, dont deux à Orlando. Il est à sa place parmi les meilleurs joueurs du circuit Garber.