SPO-CANADIENS-DEVILS-LNH

Crédit : Jo�l Lemay / Agence QMI

Canadiens

Weber fait taire les spéculations

Publié | Mis à jour

Shea Weber n’avait pas le goût de sourire après le revers de 2 à 0 du Canadien contre les Blackhawks de Chicago, samedi soir.

Le capitaine avait son visage sévère et il répondait aux questions en quelques mots seulement. Face aux Blackhawks, il a été le deuxième défenseur le plus utilisé par Claude Julien avec un temps de jeu de 24 min 26 s.

Questionné à savoir s’il cachait une blessure depuis quelques semaines, le capitaine a été expéditif. « Non [je ne suis pas blessé]. Non», a-t-il laissé tomber.

Jordan Weal a la cote auprès de Claude Julien. Avec un temps de jeu de 19 min 4 s, Weal a terminé au deuxième rang chez les attaquants. Seul Max Domi a joué un peu plus (19 min 32 s).

Acquis des Coyotes de l’Arizona à la date limite des transactions, Weal se retrouve pour des raisons mystérieuses (un rare droitier et des mises en jeu) au sein de la première vague en supériorité numérique. Après le match, le numéro 43 tentait de rester positif malgré la défaite.

«Quand tu as 48 tirs, ça signifie que tu as généré plusieurs occasions. Et ce n’est pas comme si c’était des tirs en périphérie. On a eu plusieurs bons tirs de l’enclave, on était devant le filet. C’est le genre de soirée où la rondelle ne veut pas traverser la ligne rouge. C’est frustrant, car on a besoin de tous les points disponibles.On a joué pendant 60 minutes. Tout le monde était dedans», a-t-il analysé.

Le CH n’a pas marqué en quatre occasions en supériorité numérique. À ses 10 dernières sorties, le Tricolore a maintenant été blanchi à neuf reprises.

«Il n’y a rien de nouveau à dire avec l’avantage numérique. C’est la même chose. Il faut obtenir des résultats. Nous avons eu des chances et à des moments clés dans la rencontre. Ça devrait finir par faire une différence. Mais c’est la même histoire», a poursuivi Weal.