Gala boxe Eye of the Tiger Management

Crédit : Martin Chevalier / JdeM

Boxe

Simon Kean: «Je suis demeuré un peu sur mon appétit»

Publié | Mis à jour

Avec une victoire sur l'Argentin Rogelio Omar Rossi, Simon Kean a effacé une partie des doutes qu'on avait sur lui depuis sa défaite contre Dillon Carman en octobre dernier.

Le Trifluvien (16-1, 15 K.-O.) a bien fait contre un adversaire de calibre moyen. On aurait voulu avoir un meilleur échantillon, mais celui de samedi soir est un bon départ.

«Je suis un peu demeuré sur mon appétit, a indiqué Simon Kean. J'aurais aimé que ça soit plus long. Ce n'est pas un grand combat, mais je suis content de ce que j'ai donné.»

Comme on le dirait le directeur-général du Canadien, tout est dans l'attitude.

«On a aimé ce qu'on a vu de sa part dans la chambre et dans le ring, a indiqué son entraîneur Jimmy Boisvert. On aimerait maintenant obtenir notre revanche contre Carman à notre prochain combat. On est prêts.»

Le promoteur Camille Estephan a confirmé qu'il était près d'une entente avec le clan de l'Ontarien. Par contre, il attendait la victoire de son protégé avant de finaliser le tout.

«Avec ce qui est arrivé à Québec la dernière fois, je suis devenu superstitieux, a lancé l'homme d'affaires avec un large sourire. Il y a de bonnes chances que ça soit le 15 juin à Shawinigan.

«Pour toute l'équipe, c'est important d'effacer cette défaite de notre parcours. On le fera à un prix juste.»

Soulagement

Kean, Boisvert et Estephan étaient des personnes soulagées après cette victoire. On peut les comprendre. Le boxeur avait soulevé plusieurs questions lors de sa performance décevante contre Carman.

«J'ai été rassuré par la performance de Simon, a affirmé Estephan. Il a fait ce qu'il avait à faire. On a vu que son retour aux sources lui a permis de retrouver le bon chemin.»

Kean a reconnu qu'il était anxieux à son entrée dans le ring. Il a eu besoin de quelques secondes avant d'être confortable dans ce combat contre Rossi.

«J'aurais aimé montrer davantage ce que j'ai pratiqué dans les dernières semaines, a souligné le poids lourd. La chose la plus importante, c'est ce que j'étais motivé dans le ring.»

De l'action en masse

L'action ne manquera pas chez Eye of the Tiger Management au cours des prochaines semaines. Le groupe de promotion présentera des galas les 17 mai (Casino de Montréal), 15 juin (Shawinigan) et 29 juin (Thetford Mines).

Sans compter que David Lemieux, Steven Butler et Erik Bazinyan ont de fortes chances de se battre dans l'un des deux galas de Golden Boy présentés à Las Vegas au début de mois de mai. Estephan espère qu'il pourra attacher les trois dossiers dans les prochains jours.

Puis, Junior Ulysse a d'excellentes chances de se battre aux États-Unis au mois d'avril devant les caméras de DAZN.