Crédit : AFP

LNH

Les Maple Leafs veulent freiner la glissade

Publié | Mis à jour

En bonne position pour sécuriser une place en séries éliminatoires bien avant la fin du calendrier régulier de la Ligue nationale de hockey (LNH), les Maple Leafs de Toronto connaissent toutefois une baisse de régime.

Après avoir été lessivés 6 à 2 par le Lightning de Tampa Bay lundi, ils ont permis aux Blackhawks de Chicago de prendre une avance de 5 à 0 mercredi, avant de finalement s’incliner 5 à 4. Pas question de paniquer toutefois, selon le gardien Frederik Andersen.

«Nous devons simplement comprendre, a-t-il avancé, selon le site de la LNH. Nous n’avons pas à être inquiets, mais nous devons réaliser que nous avons 12 matchs pour comprendre à quel point nous voulons être prêts pour nos parties. Si nous n’y arrivons pas, nous ne jouerons pas longtemps ce printemps.»

Se fier à son talent

Toutefois, contrairement à plusieurs équipes du circuit, les Maple Leafs peuvent parfois espérer se sortir de situations compliquées grâce au talent de ses joueurs. Ainsi, Auston Matthews, Morgan Rielly et John Tavares ont tour à tour fait bouger les cordages en troisième période pour réduire l’écart à un seul but.

La formation de l’Ontario a par ailleurs effectué 29 tirs lors du troisième tiers, soit quatre de moins que le record de 33 de la LNH, établi par le Lightning de Tampa Bay, le 21 octobre 2018. Les Leafs ont notamment obtenu plusieurs chances de qualité lors de la dernière minute de jeu.

«Nous aurions probablement dû égaliser avec le nombre de tirs et de chances que nous avons eus, a dit Tavares. Nous avons tout fait sauf égaliser. Les rondelles rebondissaient dans l’enclave, nous ne sommes simplement pas parvenus à les récupérer à temps.»

Jouer 60 minutes

L’ancien des Islanders de New York ne se fait toutefois pas d’illusions: tout comme la plupart de ses coéquipiers, il admet qu’une telle prestation ne sera pas suffisante à l’avenir.

«Il n’y a aucun doute que nous devons resserrer notre jeu lors des trois périodes et jouer davantage comme on l’a fait lors des deux dernières périodes, lorsqu’on a commencé à travailler et à épuiser l’autre équipe.»

Les Maple Leafs auront l’occasion de se remettre sur les rails en accueillant les Flyers de Philadelphie, vendredi.