Crédit : PIerre-Paul Poulin / JdeM

Boxe

Arslanbek Makhmudov est prêt pour Gibson

Publié | Mis à jour

L’Américain Avery Gibson en sera à son cinquième combat en sol québécois samedi après-midi. Même s’il s’est incliné à trois reprises, il n’a jamais perdu par knock-out en plus de donner une bonne opposition. Par contre, cette séquence intéressante pourrait prendre fin alors qu’il affronte Arslanbek Makhmudov dans un des deux galas présentés au Casino de Montréal.

Makhmudov (6-0, 6 K.-O.) a démoli tout sur son passage depuis qu’il a joint les rangs d’Eye of the Tiger Management (EOTM) l’an dernier. Ses combats ont été expéditifs avec des conclusions convaincantes.

Gibson (9-7-4, 3 K.-O.) représente un beau test pour le protégé de Marc Ramsay. Il se déplace bien et son style a souvent ennuyé ses adversaires. Makhmudov pourrait devoir travailler s’il veut réussir un septième knock-out en autant d’apparitions dans le ring.

Rencontré avant la conférence de presse, Gibson est loin d’être intimidé par Makhmudov.

«Il ne me fait pas peur, a indiqué l’Américain. De ce que j’ai vu, il semble avoir une bonne force de frappe, mais ça ne m’inquiète pas. Je sais que je suis capable d’encaisser.

«J’ai mis les gants avec Deontay Wilder à quelques occasions au gymnase et je n’ai pas été au tapis. Makhmudov a une grosse main droite, mais je n’ai pas vu d’autre chose qui a attiré mon attention.»

La réplique de Makhmudov

Mis au parfum des propos de Gibson, Makhmudov a évité d’entrer dans une guerre de mots.

«Tant mieux s’il pense que je n’ai qu’une grosse main droite. Je crois qu’il ne me connaît pas bien, a souligné celui qu’on surnomme «Le Lion». Gibson a un plan en tête, mais j’en ai un aussi.

«Je suis plus complet qu’il le dit. C’est simplement que je n’ai pas encore eu le temps de le démontrer dans mes combats. Je serai prêt pour ce qu’il voudra me présenter.»

Parmi les 13 combats présentés samedi au Casino de Montréal, celui entre Gibson et Makhmudov est le plus intrigant. Le Russe affronte l’Américain à son septième combat pro seulement.

Simon Kean (huitième), Bogdan Dinu (10e), Didier Bence (13e) et Éric Martel-Bahoéli (17e) ont tous croisé le fer avec Gibson plus tard dans leur carrière que le poids lourd d’EOTM.

C’est un combat baromètre pour Makhmudov. On saura où il est rendu dans son développement. On souhaite seulement avoir un meilleur échantillon de son potentiel.

Changement d’adversaire

Depuis l’annonce de cette longue journée de boxe, EOTM a dû annuler trois de ses combats.

Tout d’abord, Vincent Thibault a été obligé de déclarer forfait après un accident au gymnase.

En raison d’un voyage dans son pays natal qui s’est éternisé, Saddridin Akhmedov a passé son tour parce qu’il n’avait pas le temps de préparation nécessaire pour un combat. Finalement, Arutyun Avetisyan ne se battra pas pour une raison inconnue.

Batyr Jukembayev (14-0, 12 K.-O.) a changé d’adversaire pour son retour sur le ring dans les dernières heures. Il affrontera maintenant le Mexicain Gilberto Meza (10-5-1, 6 K.-O.). Carlos Jimenez (14-9-1, 8 K.-O) n’a pas été en mesure d’obtenir son visa pour voyager à l’extérieur du Mexique.