Crédit : DIDIER DEBUSSCHERE/JOURNAL DE QU

LHJMQ

LHJMQ: quelle équipe causera la surprise en séries?

LHJMQ: quelle équipe causera la surprise en séries?

Mikaël Lalancette

Publié 12 mars
Mis à jour 12 mars

Dans moins de deux semaines, nous serons en séries éliminatoires dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec.

S’ils demeurent en santé, les Huskies de Rouyn-Noranda seront difficiles à freiner dans leur course vers la coupe du Président.

C’est l’équipe la plus rodée et assidue de la deuxième portion du calendrier régulier. La séquence de 25 victoires des Huskies était l’aboutissement d’années d’effort et de plusieurs bonnes décisions.

Il ne faut pas pour autant écarter les Voltigeurs de Drummondville. C’est l’équipe qui a eu le plus d'adversité cette année.

Les Voltigeurs ont eu peur de ne pas revoir Maxime Comtois, ils ont perdu leurs deux meilleurs attaquants plusieurs semaines durant le Mondial junior et presque tous les joueurs ont été blessés en cours de saison.

Même si les deux grosses machines de hockey évoluent dans l’association ouest, la coupe du Président pourrait aussi être soulevée dans l’Est du Québec : l’Océanic de Rimouski et le Drakkar de Baie-Comeau sont des équipes à prendre au sérieux dans les prochaines semaines.

Je pourrais aussi parler des Screaming Eagles du Cap-Breton, une équipe imposante physiquement, taillée sur mesure pour le hockey des séries.

Impossible de ne pas considérer les Mooseheads de Halifax, une équipe talentueuse qui risque d’être encore plus dominante l’an prochain.

Bref, même si les Huskies ont l’étiquette de favoris, difficile de savoir qui accompagnera les Mooseheads au tournoi de la coupe Memorial en mai prochain.

La question que je vous pose aujourd’hui est la suivante : d’où viendra la surprise?

Chaque année, une équipe joue les trouble-fête.

Prenons les séries 2018.

Les Wildcats de Moncton ont renversé l’Océanic de Rimouski au premier tour des séries, malgré un écart défavorable de 31 points au classement général.

La défaite a fait mal à l’Océanic, largement favorite pour l’emporter.

Un an plus tôt, les Foreurs de Val-d’Or jouaient le même tour aux Cataractes de Shawinigan. Les Abitibiens avaient pourtant terminé la saison 29 points derrière les Cataractes.

Au printemps 2016, les Foreurs avaient subi la même médecine contre l’Armada de Blainville-Boisbriand, dans le rôle des négligés par 40 points d’écart.

Les Olympiques de Gatineau avaient été les trouble-fête des séries 2015, en éliminant l’Armada malgré un déficit de 23 points.

Bref, une surprise majeure a lieu chaque printemps.

Quelle équipe jouera les trouble-fête cette année?

Si j’étais un entraîneur-chef d’une équipe de tête de l’association Est, je me méfierais des Saguenéens de Chicoutimi.

Les Sags sont jeunes, talentueux et rapides. Ce n'est jamais facile de jouer au Centre Georges-Vézina en mars et en avril.

Dans le camp des négligés, les Bleuets ont souvent fait des dommages.

Les Saguenéens ont causé des maux de tête aux champions de la coupe du Président et de la Coupe Memorial, le Titan d’Acadie-Bathurst, en début de séries l’an dernier.

Les Bleus sont la seule équipe à avoir battu les Sea Dogs de Saint-Jean dans les séries 2017.

C’est dans les éliminatoires de 2012 qu’ils ont fait le plus de dégâts, en éliminant les hôtes du tournoi de la Coupe Memorial, les Cataractes de Shawinigan, au deuxième tour des séries.

Un congé forcé de 31 jours.

Si les séries commençaient aujourd’hui, ce sont les Mooseheads de Halifax qui auraient la commande d’affronter les Saguenéens au premier tour des séries.

Oui, les hôtes du tournoi de la coupe Memorial cette année!

Dirigés par le même entraîneur qui était chez les Cataractes en 2012, Éric Veilleux.

Un scénario un peu étrange il faut l’avouer...

Est-ce que les Sags seront l’équipe surprise du printemps 2019?

On le saura dans quelques semaines mais il y a une certitude : une bonne équipe va tomber plus rapidement qu’on l’avait prévu encore cette année.

S’agit maintenant de savoir laquelle...