HKO-HKN-SPO-DETROIT-RED-WINGS-V-WASHINGTON-CAPITALS

Crédit : AFP

LNH

Jonathan Bernier roule sa bosse

Publié | Mis à jour

Il y a Roberto Luongo, Marc-André Fleury, Corey Crawford et... Jonathan Bernier. Mine de rien, Bernier roule sa bosse dans la Ligue nationale de hockey, lui qui vient au quatrième rang chez les gardiens québécois actifs au chapitre des victoires.

Avant la rencontre de mardi soir au Centre Bell, où il était délégué pour entamer le match face au Canadien de Montréal, l’athlète originaire de Laval comptait 134 gains en carrière en saison régulière. Bernier avait toutefois maintenu un dossier de 6-16-5 jusque-là, à sa première saison chez les Red Wings de Detroit.

«C’est un vrai professionnel, il travaille fort sur son jeu, a commenté l’entraîneur-chef des Wings, Jeff Blashill, au terme de l’entraînement de mardi. C’est une année difficile pour lui au niveau des résultats. Je pense toutefois qu’il joue beaucoup mieux que sa fiche et ses statistiques ne l’indiquent. Il fait un bon travail, dans le sens où il bataille comme un fou pour être le meilleur possible à chaque jour. J’ai une tonne de respect pour lui en tant que personne et une tonne de respect pour lui en tant que professionnel.»

Avant de se joindre aux Red Wings, Bernier a porté les couleurs des Kings de Los Angeles, des Maple Leafs de Toronto, des Ducks d’Anaheim et de l’Avalanche du Colorado plus tôt dans sa carrière. Il a notamment savouré 59 victoires en trois saisons avec les Leafs.

Un bon partenaire

Bernier, 30 ans, ne figure peut-être pas parmi les joueurs de hockey les plus en vue au Québec. Il prend toutefois soin de ses fidèles, lui qui a signé quelques autographes et posé avec un jeune partisan après l'entraînement de son club.

«C’est un gars fantastique, a qualifié le gardien Jimmy Howard, concernant son coéquipier. C’est bien de l’avoir comme partenaire. C’est un vrai travaillant et c’est quelqu’un qui devient un ami rapidement. En tant que vétérans, nous apprenons l’un de l’autre et nous nous poussons continuellement.»

Howard, qui pourrait devenir joueur autonome sans compensation le 1er juillet prochain, a pour sa part présenté une fiche de 18-19-5 depuis le début de la campagne avec les Red Wings. Bernier profite d’une entente de trois saisons avec Detroit, pour un salaire annuel de 3 millions $ jusqu’en 2020-2021. C’est à voir si les Wings conserveront le même duo de gardiens lors des années à venir. Chose certaine, Howard aimerait bien rester aux côtés de Bernier.

Les gardiens québécois actifs avec le plus grand nombre de victoires dans la Ligue nationale de hockey (avant les matchs de mardi):

1 – Roberto Luongo: 485

2 – Marc-André Fleury: 438

3 – Corey Crawford: 240

4 – Jonathan Brenier: 134

5 – Louis Domingue: 54

6 – Jean-François Bérubé: 9

7 – Maxime Lagacé: 6