Canadiens c Red Wings

Crédit : PIerre-Paul Poulin / JdeM

Canadiens

Loin d’être terminé

Loin d’être terminé

Renaud Lavoie

Publié 11 mars
Mis à jour 11 mars

Il y a des signes qui ne mentent pas. Vous voulez savoir quand les joueurs réalisent qu’il n’y a plus d’espoir dans une saison ? Il suffit de se présenter aux entraînements et de regarder le langage corporel de tout le monde sur la glace. Lorsque les visages sont longs et qu’il n’y a personne qui s’amuse sur la patinoire, vous savez que les carottes sont cuites et que le point de non retour a été atteint.

Heureusement, ce n’est pas ce type d’ambiance qui régnait à l’entraînement des Canadiens, aujourd’hui à Brossard, bien au contraire. On sentait un groupe souriant, optimiste et qui avait le goût de travailler. Bref, un groupe qui a oublié le voyage difficile en Californie.

«Si on se concentre sur le passé, on va avoir des problèmes, soulignait Jonathan Drouin après l’entraînement des siens à Brossard. Notre groupe a d’ailleurs rapidement passé à autre chose et ce dès le lendemain de la rencontre à Anaheim. On a travaillé fort toute l’année  et ce n’est pas vrai que deux défaites de suite vont venir gâcher notre saison. On est en bonne position et il faut être prêt à affronter de grosses équipes.»

Drouin veut plus de constance

Évidemment que Jonathan Drouin aimerait aider son équipe présentement. Il n’a pas marqué à ses treize derniers matchs et n’a amassé que quatre passes dans cette séquence, toutes lors du match du 26 février à Detroit.

«J’ai aimé la façon que j’ai joué dans le dernier voyage, a-t-il observé. J’étais plus sur la rondelle et j’allais plus au filet. Mais je dois être plus constant dans ma façon de jouer. C’est vraiment ce que je dois améliorer. »

Huit matchs-clés

Les huit prochaines rencontres des Canadiens auront un impact majeur sur la possibilité que cette équipe accède aux séries. Cinq de ces huit matchs seront disputés à domicile et cinq rencontres opposeront le CH à des équipes qui ne sont pas en séries.

Il faudra au moins six victoires durant cette séquence pour permettre à la troupe de Claude Julien de respirer un peu plus à l’aise. Il faut dire que les Canadiens jouent mieux à domicile, comme le démontre leur fiche de 5-1-2 au Centre Bell depuis le 1er février.

«C’est notre dernière séquence de la saison où on joue la majorité de nos matchs à domicile, a indiqué Jeff Petry. On doit en profiter et être à notre meilleur dans ces matchs. Ça commence demain face aux Red Wings avec treize matchs à jouer. On a hâte et on doit être heureux d’avoir un tel défi devant nous.»