Tennis

Les jeunes Canadiens font des étincelles

TVA Sports et AFP

Publié | Mis à jour

Les Canadiens Félix Auger-Aliassime (18 ans), Bianca Andreescu (18 ans) et Denis Shapovalov (19 ans) sont tous encore bien en vie au tournoi d'Indian Wells, en Californie.

Pour la première fois dans sa jeune carrière, Andreescu va disputer les huitièmes de finale d'un tournoi de l'importance d'Indian Wells, après sa victoire expéditive au troisième tour dimanche.

Elle a surclassé en 56 minutes la Suissesse Stefanie Vögele, 6-1, 6-2, qui avait pourtant éliminé au tour précédent l'Américaine Sloane Stephens, 4e mondiale.

Andreescu a été ensuite imitée par Shapovalov, qui a fait plier l'Américain Steve Johnson 6-3, 6-4.

Puis la veille, Auger-Aliassime s'est offert l'un des joueurs en forme du moment, le Grec Stefanos Tsitsipas, 10e mondial, 6-4, 6-2.

Voyez l'entrevue d'Eugène Lapierre, dans l'émission Les Partants, dans la vidéo ci-dessus.

«On est tous en train de faire des étincelles, c'est génial», s'est félicitée Andreescu.

«On a tellement joué de tournois juniors ensemble, c'est sympa d'arriver à notre meilleur niveau tous en même temps quand on a seulement 18 ou 19 ans, c'est quand même assez incroyable», a-t-elle relevé.

«On se motive les uns les autres, si l'un joue bien, cela donne des idées aux autres», a-t-elle poursuivi.

Andreescu avait déjà frappé les esprits en début de saison. Alors qu'elle était 152e mondiale, elle avait atteint la finale du tournoi d'Auckland en battant notamment Caroline Wozniacki et Venus Williams.

Shapovalov, qui a éclaté au plus haut niveau en 2018 en atteignant la 23e place mondiale, a confirmé que les succès de ses compatriotes le galvanisaient.

«Après la victoire de Félix face à un joueur du top 10, j'étais tellement content. La façon dont il a battu et dominé Stefanos, c'est vraiment impressionnant», a-t-il constaté.

La jeune garde canadienne n'a sans doute pas fini de surprendre, à commencer par ce tournoi d'Indian Wells.

Si Auger-Aliassime va affronter au troisième tour un adversaire à sa portée, le Japonais Yoshihito Nishioka, 74e mondial, Andreescu et Shapovalov auront fort à faire face respectivement à la Chinoise Wang Quiang (no 18) et au Croate Marin Cilic (no 11).