Penguins c. Canadiens

Crédit : Martin Chevalier / JdeM

Canadiens

Les cinq travaux des Canadiens

Publié | Mis à jour

En cette fin de saison dans la Ligue nationale de hockey (LNH), les Canadiens de Montréal se retrouvent au bord du précipice et pourraient bien ne pas être des prochaines séries éliminatoires. Voici cinq éléments pouvant faire renverser la vapeur.

Ne plus envoyer Niemi dans la mêlée

Antti Niemi connaît ses pires moments dans l’uniforme bleu-blanc-rouge. À ses quatre derniers départs, le gardien substitut des Canadiens a accordé 14 buts et a subi autant de revers. Considérant que chaque match sera crucial d'ici la fin du calendrier, il serait imprudent d’envoyer dans la mêlée un gardien qui peine à stopper un ballon de plage. Le Tricolore peut donc donner les 13 prochains départs à Carey Price ou tester Charlie Lindgren, qu’il vient de rappeler du Rocket de Laval.

Réunir Domi et Drouin

Il est habituellement peu recommandé de mettre tous ses œufs dans le même panier. Pourtant, le Canadiens auraient avantage à réunir ses deux meilleurs éléments offensifs. Effectivement, Max Domi (60 points) et Jonathan Drouin (50 points) n’évoluent pas sur le même trio depuis un certain temps. Les deux jeunes hommes avaient été productifs ensemble en début de saison. Si Domi a continué de produire, Drouin est en panne sèche ces temps-ci. Une réunification avec le numéro 13 pourrait lui permettre de relancer la machine offensive.

Solidifier le quatrième trio

Avec plus de 60 matchs disputés, Claude Julien jongle toujours avec son quatrième trio. Une situation difficile pour les six patineurs qui jouent constamment à la chaise musicale. Avec trois joueurs assurés de leur poste, Julien pourrait mieux définir leur mission pour aider à la chimie de l'attaque. Un élément qui très important pour une unité qui se voit confier des missions défensives d’une importance capitale en cette fin de saison.

Donner davantage de temps de glace à Kotkaniemi

La LNH est définitivement une ligue de jeune vedette, donc pourquoi ne pas emboîter le pas chez le Tricolore? À 18 ans, Jesperi Kotkaniemi démontre de belles choses à sa première saison dans le circuit Bettman. Davantage de minutes de qualités pourraient permettre au troisième joueur choisi lors du dernier encan de la LNH d’exploser offensivement.

Relancer l’avantage numérique

Bon dernier dans la LNH l’avantage numérique numérique des Canadiens (12,4 %) doit être plus efficace. Trop dépendant du tir de la pointe de Shea Weber, le CH est rendu prévisible pour ses adversaires. Les entraîneurs adjoints doivent retourner à la table à dessin et trouver une nouvelle façon de faire payer l’indiscipline de l'adversaire.