.dtc-user-dropdown { display:none !important; }
HKO-HKN-SPO-MINNESOTA-WILD-V-CALGARY-FLAMES

Crédit : AFP

LNH

Le premier rang et rien d’autre pour les Flames

Publié | Mis à jour

Les joueurs des Flames de Calgary ne se comptent pas pour battus malgré quelques ennuis au cours des derniers jours et ils l’ont fait savoir aux Golden Knights de Vegas, dimanche.

Le trio formé de Michael Frolik, Mikael Backlund et Matthew Tkachuk a totalisé 11 points dans une victoire de 6 à 3, permettant à leur formation de reprendre le sommet de la section Pacifique. Le troisième d’entre eux a d’ailleurs réalisé son premier tour du chapeau en carrière dans la Ligue nationale de hockey (LNH), un triplé qu’il a bien savouré, surtout que les siens venaient d’encaisser quatre défaites consécutives.

«On n’a pas parlé de ça du tout avant le match, mais je crois que si vous aviez interrogé chaque gars, ils vous auraient donné une réponse honnête : nous ne voulons pas être en arrière d’une équipe au classement, a déclaré Tkachuk au site NHL.com. Nous souhaitons gagner le titre de section, nous ne voulons pas finir deuxièmes, troisièmes, quatrièmes ou cinquièmes peu importe. Personne ne veut être la formation qui pourchasse l’autre et je pense qu’il y avait ici une motivation supplémentaire.»

Ayant un point d’avance sur les Sharks de San Jose, les Flames étaient enthousiastes à l’idée de freiner leur disette une fois pour toutes.

«Chaque fois que vous arrêtez une séquence infructueuse, vous vous sentez bien. Vos épaules sont moins lourdes et il y a quelques sourires, a commenté Backlund. Je pense qu’en matinée et avant la rencontre, les joueurs étaient excités et avaient de l’énergie. Nos sensations étaient bonnes.»

Retrouver le feu sacré

La séquence de défaites des Flames a été pour le moins frustrante, particulièrement dans les deux parties précédant la victoire de dimanche. Calgary avait été limité à un but, mais ces ennuis offensifs ne semblent pas inquiéter l’entraîneur-chef Bill Peters.

«Nous ne discuterons pas de ce qui n’a pas fonctionné. On va seulement se présenter pour jouer et accomplir ce qu’on a réussi toute l’année. Ce fut la clé pour nous, a-t-il dit. Nous avons connu des problèmes à l’attaque, mais défensivement, nous sommes solides. On n’a pas accordé trop d’occasions de marquer lors de notre dernier voyage. Il faut seulement trouver une façon de profiter de nos opportunités.»