Crédit : Troy Taormina-USA TODAY Sports

Impact

L’intensité n’était pas la même

Publié | Mis à jour

HOUSTON - Ce n’est pas le même Impact qu’on a vu à San Jose qui a perdu, samedi. «On n’était pas au même niveau d’intensité et, individuellement, on était tous en dessous du niveau auquel on est habitués», a reconnu Samuel Piette.

«Quand tu fais plusieurs erreurs individuelles, tu paies au bout du compte et c’est ce qui est arrivé.»

Piette et Bacary Sagna ont évoqué les conditions difficiles. Il faisait chaud et surtout très humide. Les deux joueurs ont toutefois insisté pour dire que ce n’était pas une excuse.

Erreurs

Piette a parlé d’erreurs, et le discours a été le même dans le cas de Sagna.

«On a perdu beaucoup trop de ballons beaucoup trop facilement, et on a oublié de jouer en équipe et de respecter le jeu qui nécessitait de ne pas se laisser enfermer, de jouer simplement, et, tout au long du match, on a oublié de le faire.»

Le vétéran estime pourtant que l’Impact avait les ingrédients nécessaires pour faire le boulot.

«On avait la possibilité et la qualité pour mettre cette équipe en difficulté, mais on est mal rentrés dans le match.»

«On a perdu des ballons qu’on ne perd pas habituellement, et ça s’est retourné contre nous. Il fallait qu’on joue un peu plus, qu’on garde mieux le ballon pour garder le contrôle sur le match.»

Ça déraille

Il y a vite eu du sable dans l’engrenage pour le onze montréalais, qui a vu son plan de match dérailler dès les premières minutes.

«Le plan de match marchait plus ou moins en début de partie. On voulait trouver les milieux entre les lignes, et ils fermaient bien le milieu.»

«En deuxième demie, on a trouvé un peu plus notre rythme, on a été un peu plus patients avec la balle, mais ça n’a pas été suffisant.»

Houston avait bien identifié la menace et l’équipe n’a pas laissé beaucoup d’espace à Piatti, qui n’a été que l’ombre de lui-même.

Sans son artiste, l’Impact a eu beaucoup de mal à générer de l’attaque, signe que la Nacho-dépendance n’est jamais bien loin, même si certains indices laissaient croire le contraire la semaine dernière.