.dtc-user-dropdown { display:none !important; }

Crédit : AFP

LNH

Les Sénateurs se concentrent sur le futur et sur le présent

Publié | Mis à jour

Même s’ils sont maintenant mathématiquement éliminés des séries éliminatoires, les Sénateurs d’Ottawa ont encore des choses à prouver et à apprendre au cours des 13 matchs qu’ils ont encore à disputer cette saison.

«Nous devons toujours penser au présent», a affirmé au site de la Ligue nationale de hockey (LNH) Marc Crawford, nommé entraîneur-chef par intérim le 1er mars après le congédiement de Guy Boucher.

«Nous pensons évidemment beaucoup au développement, mais nous sommes aussi concentrés sur l’évaluation. Nous ne pouvons pas nous présenter à nos matchs et penser à autre chose qu’à la façon dont nous pouvons gagner», a-t-il ajouté.

Les Bruins de Boston ont éliminé les Sénateurs en l’emportant 3 à 2 grâce un but dans les derniers instants de David Krejci, samedi.

«Nous devons apprendre de cela, a lancé Crawford. Pour l’emporter, tu dois avoir certaines habitudes. [...] Nous nous sommes battus nous-mêmes [samedi ]. Cette équipe ne grandira que si elle arrête de commettre ce genre d’erreur.»

Bâtir

Plus optimiste que son entraîneur, le gardien Craig Anderson a vu des améliorations chez les Sénateurs au cours des derniers matchs.

«C’est pour cela que nous avons fait un changement d’entraîneur. Nous ne progressions pas en tant qu’équipe, mais je pense que nous avons commencé à le faire, a-t-il analysé. Dans nos quatre ou cinq derniers matchs, nous avons commencé à grandir.»

«Nous devons bâtir sur les derniers matchs de la saison en vue de la prochaine campagne, a poursuivi Anderson. Il y a notamment des gars qui se battent pour une place l’an prochain. Si tu viens ici et que tu fais ce qu’on attend de toi, tu continues à apprendre et à montrer à l’équipe qu’elle pourra compter sur toi la saison prochaine. C’est pour cela que nous jouons en ce moment.»

Beaucoup de changements

Présentement derniers au classement général dans la LNH, les Sénateurs ont vécu de nombreux bouleversements au cours de la campagne.

Le capitaine et un des meilleurs joueurs de l’histoire de l’équipe Erik Karlsson a été échangé aux Sharks de San Jose avant le début de la saison. Avant la date limite des transactions, ce fut notamment au tour de Mark Stone, Matt Duchene et Ryan Dzingel de changer d’adresse.

En l’absence de ces gros canons, il n’est pas étonnant que l’équipe accumule des revers.

«Il paraît que tu deviens plus intelligent quand tu perds, a dit Anderson. Tu ne veux toutefois pas devenir trop intelligent, car cela veut dire que tu perds beaucoup. La différence entre la victoire et la défaite dans cette ligue est très mince et nous devons apprendre quoi faire pour connaître du succès.»