Crédit : TOMA ICZKOVITS/AGENCE QMI

Patinage

Kim Boutin ajoute deux médailles à sa récolte en Bulgarie

Publié | Mis à jour

Non seulement Kim Boutin a grimpé sur un podium pour une deuxième journée consécutive aux Championnats du monde de patinage de vitesse sur courte piste, mais la Sherbrookoise l’a fait à deux reprises, dimanche à Sofia en Bulgarie.

Boutin s’est d’abord emparée de la médaille de bronze à l’épreuve du 1000 m, terminant derrière la Néerlandaise Suzanne Schulting et la Coréenne Choi Min Jeong, qui ont respectivement remporté l’or et l’argent.

«J’avais des grosses attentes pour le 1000 m. J’ai tout essayé pour gagner l’or mais bon, ça n’a pas fonctionné, a déclaré Boutin après la compétition. Je suis contente parce que c’est le même résultat qu’aux Jeux, mais cette fois j’ai pris plus de risques pour essayer d’avoir l’or.»

La patineuse âgée de 24 ans a ensuite récolté sa troisième médaille de la fin de semaine en mettant la main sur le bronze au relais 3000 m. La formation toute québécoise composée de Boutin, d’Alyson Charles, de Camille de Serres-Rainville et de Courtney Lee Sarault a profité de la chute d’une Néerlandaise pour se placer au troisième rang.

Ce sont les Coréennes qui ont été couronnées championnes de l’épreuve, tandis que les représentantes de la Russie ont décroché la médaille d’argent.

«On a fait une erreur au début et on a vite pris la quatrième place, mais on est tout de même contentes de notre course», a indiqué Boutin, estimant que c’est une bonne première saison pour cette nouvelle équipe au relais.

«C’est un beau défi, parce que les autres formations patinent ensemble depuis 4 ou 8 ans et elles ont beaucoup d’expérience derrière la cravate», a-t-elle ajouté.

Tout juste avant le relais, Kim Boutin a pris part à la super-finale 3000 m, où elle s’est classée sixième. La Québécoise a effectué plusieurs tours à l’extérieur de l’anneau et a perdu beaucoup d’énergie, alors que ses adversaires ont réussi à défendre ses attaques. Boutin s’est fait devancer par ses opposantes alors qu’il ne restait que quatre tours à compléter.

Rappelons que samedi, Boutin a gagné une médaille d’argent au 1500 m, ce qui représente son meilleur résultat en carrière aux Championnats du monde.

Pas de médaille chez les hommes

Du côté des hommes, Charles Hamelin et Steven Dubois ont tous les deux pris part à l’épreuve du 1000 m. Leur parcours se sont toutefois arrêtés en quarts de finale, eux qui n’ont pas su se qualifier pour la ronde suivante.

Hamelin a été en avance durant une bonne partie de la course, mais a été devancé par ses concurrents, glissant du même coup à l’avant-dernier rang de son groupe. Pour sa part, Dubois a été pénalisé et n’a pu atteindre la demi-finale.

Après avoir raflé la médaille d’argent au 1500 m samedi, Samuel Girard était de retour sur la piste à l’occasion de la super-finale 3000 m, où il s’est classé 7e. Le patineur saguenéen a ensuite uni ses forces à celles de Charles Hamelin, de Pascal Dion et de Charle Cournoyer pour la finale B du relais 5000 m, où ils ont terminé deuxièmes.