Blue Jackets c. Canadiens

Crédit : Martin Chevalier / JdeM

Canadiens

Association de l'Est: cinq équipes, trois places

Publié | Mis à jour

Avant le départ pour la Californie, Shea Weber et Brendan Gallagher décrivaient ce voyage comme crucial. Le Canadien devait rentrer de l’Ouest américain avec un maximum de points dans ses valises afin de mieux contrôler son destin.

Avec seulement deux points sur une possibilité de six, le CH a complètement raté sa mission. Sur le plan mathématique, il y a encore trois places disponibles pour une participation aux séries dans l’Association de l’Est. Cinq équipes restent dans la course : le Canadien, les Hurricanes, les Penguins, les Blue Jackets et les Flyers.

Des cinq, les Flyers sont ceux qui auront besoin du plus grand miracle. Mais le CH aura aussi besoin d’aide. La bande de Claude Julien ne contrôle plus seule sa destinée. D’ici la fin de la saison, le Tricolore aura besoin de gagner la majorité de ses 13 dernières rencontres en plus d’espérer des revers de ses rivaux impliqués dans la lutte.

Sur papier, le Canadien n’aura pas un calendrier facile d’ici le 6 avril, soit le dernier jour de la saison. Il y aura trois rencontres déterminantes avec des chocs contre les Hurricanes, les Blue Jackets et les Flyers. Pour ajouter au défi, ces trois rencontres se dérouleront sur des patinoires adverses. Depuis le 14 février, le CH n’a gagné que trois de ses 10 derniers matchs à l’étranger (3-7-0).

En analysant les calendriers des cinq équipes impliquées, on constate que les Jackets auront également une fin de saison éprouvante. Ils ne joueront que cinq fois devant leurs partisans, à Columbus. La logique laisserait croire à un désavantage, mais les Blue Jackets ont un meilleur dossier (20-11-1) loin de l’Ohio que lorsqu’ils se présentent au Nationwide Arena (18-16-2).

Les «Canes», l’équipe de prédilection de Don Cherry, disputeront six de leurs 14 dernières rencontres contre l’une des quatre autres formations toujours dans la course pour une place en séries. Ils auront donc l’occasion de consolider leur place encore plus ou de dégringoler au classement.