Canadiens

Le CH se dégonfle à Anaheim

Jonathan Bernier / Le Journal de Montréal

Publié | Mis à jour

Lu sur Twitter: «Il y a quelques certitudes dans la vie: la mort, les taxes et le Canadien qui l’échappe en Californie.» À lui seul, ce gazouillis résumait ce voyage de trois rencontres qui s’est terminé par un revers de 8 à 2, vendredi soir, au domicile des Ducks d'Anaheim.

Avec une victoire à Los Angeles, mardi, le Tricolore se donnait deux chances de rentrer de «Golden State» avec un dossier gagnant pour la première fois depuis mars 2010. Malheureusement, il a encore failli à la tâche.

Il s’agit d’un cinquième revers de suite du Canadien au Honda Center. Encore une fois, il n’a pu profiter d’un revers de rival direct (les Hurricanes se sont fait lessiver 8 à 1 par les Jets) pour prendre un peu d’avance dans la course pour une place en séries éliminatoires.

La décision controversée de Claude Julien de faire confiance à Antti Niemi à San Jose aura des échos longtemps. Surtout si le Canadien devait rater les séries. Niemi n’aurait pas aidé son équipe à gagner à Anaheim. Price à San Jose? Peut-être que oui. Sauf qu’un entraîneur vit et meurt avec ses décisions.

De plus, c’est une décision qui se défendait très bien. Valait mieux miser sur un Price en grande forme pour s’assurer de ne pas échapper le match face aux pauvres Ducks, avant-dernier de l’Association de l’Ouest.

Pas les mêmes Ducks

Pauvres, en apparence, car les Montréalais n’ont pas affronté la même formation qui s’était présentée sans vie et sans enthousiasme, il y a un mois à Montréal. Sous les ordres du directeur général devenu entraîneur-chef par intérim, Bob Murray, les Ducks ont repris goût au hockey.

«C’est peut-être une équipe plus faible au classement, mais si vous regardez leurs derniers matchs, ils sont bien meilleurs que l’équipe qu’on a vue à Montréal, a d’ailleurs convenu Shea Weber. Mais si on avait joué à la hauteur de nos capacités, on aurait eu un meilleur résultat.»

Vendredi soir, les locaux ont démontré beaucoup plus de fougue que le Tricolore. Ils ont été beaucoup plus incisifs que les troupiers de Claude Julien en territoire ennemi, ils les ont pris à contre-pied et ont profité de leurs erreurs d’inattention. Pourtant, la vitesse du Canadien aurait dû les avantager.

Insuffisant pour gagner

Ce qu’il y a de plus irritant, c’est que le Canadien a accordé huit buts à l’équipe qui présentait la pire moyenne de buts marqués cette saison (2,18).

«On est dans une bagarre pour les séries et j’aurais aimé voir mieux de la part de mon équipe. On s’est creusé un trou en partant. Des joueurs dont on avait besoin n’en ont pas donné assez. Pour gagner, ça prend une équipe au complet, on n’avait pas ça ce soir», a martelé Julien.

Chez les Ducks, certains joueurs ont profité de ce match pour donner signe de vie. Max Jones a réussi le premier but de sa carrière, le jeune Troy Terry a connu son deuxième match de trois points consécutif, Adam Henrique a terminé la soirée avec deux buts pour la deuxième fois de la saison et Cam Fowler a devancé Scott Niedermayer au sommet de la colonne des défenseurs le plus productif de l’histoire des Ducks (265 points).

Utilisé sur un quatrième trio, Corey Perry a inscrit... son troisième but de la saison. Il faut dire qu’il a raté pratiquement toute la campagne en raison d’une opération à un genou subie l’automne dernier.

Promotion pour Danault?

Les deux buts du Canadien ont été l’oeuvre de Paul Byron et de Weber. Le but du défenseur était seulement le troisième de l’équipe en avantage numérique lors des 13 derniers matchs sur les patinoires adverses. Trois sur 40 pour un pourcentage d’efficacité de 7,5%.

Arborant une visière complète pour protéger son nez cassé, gracieuseté d’un coup de coude de Gustav Nyquist, Phillip Danault a été le joueur le plus utilisé par Julien en supériorité numérique.

S’agit-il d’une promotion ou est-ce en raison de l’absence de Tomas Tatar aux prises avec un virus? On verra dans les matchs à venir. L’absence de Tatar a également permis à Jesperi Kotkaniemi de réintégrer la formation après deux matchs de repos.

***********************************************************

TROISIÈME PÉRIODE

19:49 - BUT - Max Jones (ANA) marque à la suite d'une belle manoeuvre, 8-2 Ducks

15:45 - BUT - Parce que six buts, c'est pour les faibles, les Ducks en ajoutent un septième: Henrique marque son deuxième du match

14:06 - BUT - Rickard Rakell (ANA) profite de la cohue devant le filet du CH pour toucher la cible, 6-2 Ducks

5:36 - Max Jones (ANA) est puni pour bâton élevé

2:48 - Christian Folin (MTL) prend deux bons tirs de suite, mais se bute à John Gibson

0:00 - Début de la troisième période

DEUXIÈME PÉRIODE

17:50 - BUT - Corey Perry (ANA) marque sur tir que Carey Price (MTL) aurait dû stopper... c'est 5-2 pour Anaheim

11:53 - BUT - Les Ducks marquent sur un tir dévié, l'oeuvre de Troy Terry, c'est 4-2!

 

10:51 - BUT - Shea Weber (MTL) sort un boulet de canon et touche la cible, le CH réduit l'écart à 3-2

10:08 - Jaycob Megna (ANA) est puni pour double-échec

3:54 - Les Ducks sont punis: trop d'hommes sur la glace

3:01 - BUT - Devin Shore (ANA) touche la cible en supériorité numérique

0:00 - Début de la deuxième période

PREMIÈRE PÉRIODE

19:46 - Jordie Benn (MTL) écope de quatre minutes de pénalité pour bâton élevé

19:24 - Brendan Gallagher (MTL) est puni pour avoir fait trébucher un rival

17:47 - BUT - Paul Byron (MTL) saute sur un retour de lancer et marque, le CH réduit l'écart à 2-1

17:17 - BUT - Adam Henrique (ANA) travaille librement dans l'enclave et marque, 2-0 Ducks

14:04 - Nick Ritchie (ANA) est puni de nouveau, cette fois pour rudesse

6:54 - Jonathan Drouin (MTL) tire au but après un arrêt de jeu, il ya mêlée, mais ça ne va pas plus loin

6:40 - BUT - Daniel Sprong (ANA) bat Carey Price d'un tir précis, c'est 1-0 pour les Ducks

4:50 - Brendan Gallagher (MTL) rate une occasion en or dans l'enclave

4:16 - Nick Ritchie (ANA) est puni pour obstruction

0:00 - Début de la première période