JiC

«On se fout pas mal de leur séquence» - Maxime Comtois

Publié | Mis à jour

Les Voltigeurs de Drummondville auront l’occasion, vendredi, d’empêcher les Huskies de Rouyn-Noranda d’obtenir une 26e victoire de suite et d’ainsi établir un nouveau record à ce chapitre dans l’histoire de la LHJMQ.

On pourrait croire que les Voltigeurs s’en trouvent particulièrement motivés, d’autant plus que les Huskies leur ont infligé un cuisant revers de 6-1 il y a quelques jours. Toutefois, si l’on se fie à l’attaquant Maxime Comtois, il n’en est rien. Ou presque.

«On se fout pas mal de leur séquence, on veut jouer de la bonne façon, a-t-il laissé tomber, jeudi, en entrevue à "JiC". On a eu des matchs un peu plus difficiles contre eux et c'est une dernière chance avant les séries d'avoir un bon 60 minutes et de montrer quel genre d'équipe on est vraiment. C'est là-dessus qu'on se concentre.»

Si les Huskies écrasent tout sur leur passage cette année, les Voltigeurs forment eux-mêmes l’une des bonnes équipes de la LHJMQ.

«Ça va bien présentement, c'est un travail d'équipe, a affirmé Comtois. Tous les soirs, c'est quelqu'un de différent qui marque le gros but.»

Le jeune homme a connu une saison mouvementée. Après l’avoir amorcée dans la LNH avec Ducks d’Anaheim, inscrivant au passage son premier but dans la grande ligue, Comtois est revenu à Drummondville, pour ensuite devenir capitaine d’Équipe Canada Junior, une expérience qui s’est cependant terminée en queue de poisson pour lui, étant victime d’insultes sur les médias sociaux après l’élimination de l’unifolié au Championnat du monde.

Comtois a assuré qu’il a été plutôt facile, en rétrospective, de mettre tout ça derrière lui ces dernières semaines.

«C'est derrière, on a une grosse fin de saison qui s'annonce, donc c'était facile de se mettre la tête là-dedans et de jouer du gros hockey», a-t-il indiqué.

Voyez l’entrevue complète dans la vidéo ci-dessus.