Crédit : AFP

MLB

Une sanction pour Bryce Harper?

Publié | Mis à jour

En dévoilant son désir d’attirer éventuellement le joueur-étoile Mike Trout chez les Phillies de Philadelphie, la nouvelle vedette de cette équipe, Bryce Harper, s’est exposée à une sanction du baseball majeur.

«Si vous pensez que je n’appellerai pas Mike Trout pour qu’il vienne à Philadelphie, vous êtes fous», a notamment lancé Harper, mardi, lors d’une entrevue accordée à une station radiophonique de Philadelphie.

Les autorités du baseball majeur n’ont pas cru bon de réagir jusqu’à présent, mais une règle stipule effectivement que les négociations sont interdites avec un joueur, un entraîneur ou un gérant à l’extérieur du club avec lequel un joueur est à l’emploi. Sinon, cela ouvre la porte à du maraudage.

Si la pratique est courante en privé, le baseball majeur doit empêcher de tels commentaires en public.

«Selon moi, je dois être capable de parler à Trout ou n’importe qui pouvant devenir joueur autonome, a persisté Harper. Si quelqu’un veut venir à Philadelphie ou pense à la possibilité de venir à Philadelphie, je peux lui dire : c’est le meilleur endroit où jouer».

Harper avait déjà fait sourciller plusieurs observateurs, samedi, durant une conférence de presse tenue à Clearwater, en Floride, pour le présenter aux médias dans l’uniforme des Phillies.

«Je gagne 26 millions $ par année, avait-il prononcé. Ça va permettre de faire venir d’autres gars pour bâtir cette organisation. Il y a un autre gars qui, dans environ deux ans, sera disponible. On va voir ce qui va arriver.»

Un joueur en demande

Trout, qui évolue avec les Angels de Los Angeles, est effectivement associé à cette formation jusqu’en 2020.

Originaire de Millville, au New Jersey, Trout a ainsi grandi non loin de Philadelphie. Actuellement âgé de 27 ans, il pourrait être tenté de rentrer à la maison pour la suite de sa carrière.

Après le contrat de 330 millions $ pour 13 ans accordé à Harper, il y a toutefois lieu de se demander si l’organisation des Phillies aura assez d’argent pour attirer Trout. Si celui-ci ne signe pas une nouvelle entente avec les Angels, plusieurs formations risquent de lui offrir la lune, dont les équipes habituées à une masse salariale élevée comme les Red Sox de Boston, les Cubs de Chicago, les Yankees de New York et les Dodgers de Los Angeles.

Avec ou sans Harper, les Phillies ne seront pas seuls dans ce derby qui se conclura sans doute par le plus gros contrat de l’histoire du sport professionnel en Amérique du Nord.