LNH

Course aux séries dans l'Est: on ne se fait pas de quartier!

Publié | Mis à jour

Toutes les équipes qui luttent avec le Canadien de Montréal pour une place en séries éliminatoires ont inscrit au moins un point dans leurs affrontements de mardi.

Les Blue Jackets de Columbus comptent maintenant 77 points tandis que les Hurricanes de la Caroline et les Penguins de Pittsburgh ont 79 points à leur fiche. Heureusement pour lui, le Tricolore a répondu, en fin de soirée, en l'emportant 3-1 contre les Kings à Los Angeles pour faire grimper son total de points 79.

La troupe de l'entraîneur Claude Julien est ainsi passée devant les Jackets pour prendre possession de la dernière place donnant accès aux séries.

Atkinson propulse les Blue Jackets

À Newark, Cam Atkinson a permis aux «Jackets» d’amasser deux points importants en inscrivant un but en temps réglementaire en plus de faire trembler les cordages en tirs de barrage dans un gain de 2 à 1 contre les Devils du New Jersey.

Artemi Panarin a aussi trouvé le fond du filet pendant la séance de tirs au but.

Travis Zajac a été le seul buteur des Devils.

Sergei Bobrovsky a repoussé 29 rondelles dans la victoire tandis que son vis-à-vis, Cory Schneider, n’a été mis au défi que 18 fois.

Crosby inscrit son 1200e point dans la victoire

À Pittsburgh, Sidney Crosby a inscrit son 1200e point dans la Ligue nationale de hockey (LNH) et les Penguins ont battu les Panthers 3 à 2 en prolongation.

À son 927e match, le célèbre numéro 87 a atteint cette marque en fournissant une passe décisive sur le but de Jake Guentzel en deuxième période. Quelques instants plus tard, Crosby touchait le fond du filet pour une 30e fois cette saison. C’est la neuvième fois qu’il franchit cette marque en carrière.

Crosby a ensuite complété sa productive soirée de boulot permettant à Guentzel de trancher le débat en prolongation.

Henrik Borgstrom et Vincent Trocheck a ont été les marqueurs des Panthers.

Ce match avait également un cachet particulier pour Matt Cullen. Il s’agissait de la 1500e partie de l’attaquant de 42 ans dans le circuit Bettman. Il est ainsi devenu le deuxième américain à atteindre cette marque, après Chris Chelios. Cullen est aussi le 20e joueur à réussir l’exploit.

Sur le plan du classement, les Penguins ont rejoint les Hurricanes pour le nombre de points avec 79. La formation de la Caroline demeure toutefois au troisième rang de la section Métropolitaine, car elle a une victoire de plus en temps réglementaire.

Encore des points pour les Bruins

Les Bruins ont amassé au moins un point dans un 17e match de suite en défaisant les Hurricanes 4 à 3 en prolongation, à Boston.

La troupe de Bruce Cassidy affiche un rendement de 13-0-4 depuis le début de cette excellente séquence. Elle a maintenant une avance de trois points sur les Maple Leafs de Toronto, au deuxième rang de la section Atlantique.

David Krejci a inscrit le filet vainqueur des favoris de la foule. Patrice Bergeron, Chris Wagner et Jake DeBrusk avaient fait trembler les cordages avant lui.

Sebastian Aho a marqué les deux premiers filets des Hurricanes, qui portaient les anciens uniformes des Whalers de Hartford pour la soirée. Justin Williams est celui qui a forcé la tenue de la prolongation en enfilant l’aiguille à mi-chemin au dernier tiers.

Jaroslav Halak, devant la cage des Bruins, et Curtis McElhinney, devant le filet des Hurricanes, ont chacun réalisé 34 arrêts pendant la rencontre.

Barry Trotz signe une 800e victoire

À New York, Barry Trotz est devenu le quatrième entraîneur de l’histoire de la LNH à enregistrer 800 victoires, alors que les Islanders ont vaincu les Sénateurs d’Ottawa 5 à 4 en tirs de barrage.

Le pilot de 56 ans a ainsi rejoint un club très sélect, qui est composé de Scotty Bowman (1244), Joel Quenneville (890) et Ken Hitchcock (843).

Dans l’affrontement du jour, Jordan Eberle et Mathew Barzal ont marqué en fusillade et le gardien Thomas Greiss a été parfait.

Brock Nelson, Devon Toews, Anders Lee et Ross Johnston se sont inscrit à la marque en temps réglementaire chez les vainqueurs.

Les répliques des Sénateurs sont venues des bâtons d’Oscar Lindberg, Brian Gibbons, Bobby Ryan et Jean-Gabriel Pageau.