.dtc-user-dropdown { display:none !important; }

Canadiens

Price rejoint Plante, le Tricolore triomphe à Los Angeles

Publié | Mis à jour

Depuis le printemps de 1963, un seul nom a trôné au sommet de la liste des gardiens les plus victorieux de l’histoire du Canadien. Il aura fallu 56 ans avant qu’un autre homme masqué vienne rejoindre Jacques Plante.

Dans un rare gain du Canadien au Staples Center, au compte de 3 à 1, Price a repoussé 26 des 27 tirs qu’il a affrontés pour enregistrer la 314e victoire de sa carrière.

À voir:

Un 30e pour «Gally»!

Weal, l'opportuniste

À l’époque, Plante, qui allait passer aux Rangers au cours de l’été, avait accumulé ses 314 gains en 556 matchs. Mardi, Price disputait le 611e match de sa carrière. Sans rien enlever au membre du Temple de la Renommée, il faut dire que l’actuel gardien du Tricolore n’a jamais pu miser sur une équipe aussi dominante devant lui.

«C’est un bel accomplissement. Je suis très fier de la façon dont j’ai cheminé de ma carrière et de voir que tout a mené à ce résultat», a déclaré Price.

«C’est une fierté, mais je n’ai pas le sentiment que je suis près de la fin. Je veux continuer d’avoir du succès dans cette ligue», a -t-il poursuivi.

Puisqu’il n’a pas été des plus occupés, Price devrait avoir la chance de s’emparer seul de la tête de cette colonne, demain soir, à San Jose. La tâche ne sera pas mince puisque la dernière victoire du Tricolore dans ce coin de la Californie remonte à novembre 1999.

La victoire à tout prix

En raison de la victoire des Penguins et des Blue Jackets, le Canadien avait absolument besoin d’un point au classement pour ne pas tomber hors du portrait des séries pour la première fois en près de deux mois.

Ce triomphe lui a permis de demeurer sur un pied d’égalité avec la bande à Sidney Crosby, les deux formations qui occupent ce matin les positions d’équipes repêchées.

«Toutes les équipes ont récolté au moins un point. Tu n’as pas le choix de gagner si tu veux garder ta position. Ça risque d’être comme ça jusqu’à la toute fin de la saison», a indiqué Brendan Gallagher, dont le but lui a permis d’atteindre le plateau des 30 pour une deuxième saison de suite.

Après le but de Gallagher, Jordan Weal a secoué les cordages pour la première fois dans son nouvel uniforme et Shea Weber a surpris Jonathan Quick avec un boulet de canon dont lui seul a le secret.

Mention spéciale à Phillip Danault, dont le travail a mené à deux des trois buts de l’équipe. Quelques secondes avant la frappe de Victor Mete, déviée par Gallagher, Danault avait remporté la mise en jeu.

Sur le but de Weber, il s’est départi de Drew Doughty dans sa lutte pour l’obtention de la rondelle avant de la remettre à son capitaine.

Les Kings en déroute

Mardi après-midi, Ilya Kovalchuk avait indiqué au représentant du «Journal de Montréal» que plusieurs choses ne tournaient pas rond dans le jeu de son équipe. On a été à même de constater ce qu’il voulait dire.

On a compris un peu mieux pourquoi les Kings croupissent au fond de l’Association de l’Ouest. Exception faite des quatre ou cinq dernières minutes de la rencontre, ils étaient incapables de générer quoi que ce soit en attaque. Les jeux étaient décousus, les passes imprécises et ils manquaient clairement d’imagination en zone offensive.

Pour cette raison, la troupe de Claude Julien n’a pas eu trop besoin d’ouvrir la machine. Une fois le premier but marqué, elle a disputé un typique match de route, attendant patiemment les erreurs de leurs hôtes.

Kotkaniemi au repos

Une erreur comme celle de Dion Phaneuf, qui a choisi de patiner devant son gardien en manoeuvrant mollement avec la rondelle. Joel Armia a foncé sur le défenseur des Kings, le forçant à échapper le disque au profit de Weal.

«C’est un bon feeling (de marquer à mon premier match), car ce but était le résultat du travail effectué par chaque membre de ce trio pendant toute la soirée. On était constamment sur leur talon, on a créé de revirements, on a relancé l’attaque rapidement», a déclaré Weal.

Parlant de Weal, Julien a pris un peu tout le monde par surprise en retranchant Jesperi Kotkaniemi pour la première fois de la saison. L’entraîneur-chef du Canadien a motivé sa décision en rappelant que la recrue finlandaise approchait déjà les 90 matchs, incluant le camp des recrues et les matchs préparatoires.

La décision de le remplacer par Weal lui aura finalement souri.

 

--------------------

RÉSUMÉ DE L'ACTION

TROISIÈME PÉRIODE

14:29 - Brett Kulak (MTL) est puni pour coup de bâton

11:03 - BUT - Oublié dans l'enclave, Matt Luff (LA) marque d'un tir des poignets, les Kings réduisent l'écart à 3-1

1:49 - Jeff Petry (MTL) est puni pour avoir accroché un rival

0:41 - BUT - Shea Weber (MTL) inscrit son 10e but de la saison, c'est 3-0 pour le CH!

0:00 - Début de la troisième période

DEUXIÈME PÉRIODE

18:42 - Carey Price (MTL) se met en évidence en frustrant Alex Iafallo (LA)

15:55 - Sean Walker (LA) est puni pour bâton élevé

10:07 - BUT - Jordan Weal (MTL) marque à l'aide d'un tir bas à son premier match avec le Tricolore, c'est 2-0!

7:15 - Carey Price (MTL) réalise un arrêt important devant Jeff Carter (LA), qui s'amenait en échappée

0:00 - Début du deuxième engagement

PREMIÈRE PÉRIODE

3:11 - BUT - Brendan Gallagher (MTL) fait dévier un tir de Victor Mete, Jon Quick (LA) est battu, c'est 1-0 pour le CH. Un 30e but cette saison pour le numéro 11 des Canadiens!

1:46 - Jordan Weal (MTL) rate une belle occasion; le gardien Jon Quick (LA) réalise un bel arrêt à ses dépens

0:00 - Début du match