Crédit : Kyle Terada-USA TODAY Sports

Impact

La fin de la Nacho dépendance?

Publié | Mis à jour

Depuis plusieurs années, on dit de l’Impact qu’il est affecté d’une Nacho dépendance. Autrement dit, l’attaque est entièrement tributaire de la production d’Ignacio Piatti.

Mais les choses pourraient peut-être changer un peu cette saison qui, ironiquement, pourrait être la dernière de l’artiste argentin dans le maillot de l’Impact.

Dans le match de samedi, même si Piatti a été brillant en quelques occasions, on a senti que tout ne dépendait pas d’un moment de brillance de sa part.

«Nacho n’est pas forcément dans l’éclat, mais collectivement, il est très important, a assuré Rémi Garde après la rencontre. Malgré tout, ça sera quand même le joueur qui fera la différence.

«Mais je suis content de savoir que cette année, il y aura d’autres possibilités offensives pour marquer.»

Acteurs de soutien

Si Piatti risque d’être délesté d’une partie du fardeau de générer de l’attaque, c’est parce qu’il partage la vedette avec de meilleurs acteurs de soutien.

Mais avant longtemps, le bourreau de travail qu’est Maximiliano Urruti pourrait devenir sa covedette.

«Ce soir [samedi], il n’a pas été récompensé par un but, mais le travail de Maxi a été extraordinaire, a vanté Garde. C’est un fantastique moteur pour l’équipe.

«Ce n’est pas quelqu’un qui parle beaucoup, mais ce qu’il fait sur le terrain est fantastique. Je pense qu’à un moment donné, il prendra le relais de Nacho pour les buts.»

Urruti le bourreau

Si Urruti se distingue, c’est parce qu’il est un véritable bourreau de travail qui ne ménage pas ses efforts, où qu’il soit sur le terrain.

Il déploie une énergie hors du commun en attaque autant que lorsqu’il est appelé à défendre.

«Je vous confirme qu’il n’a que deux poumons, a blagué Garde au sujet de l’énergie déployée par l’Argentin. Par contre, il a une mentalité et un état d’esprit fantastiques.

«C’est ce que j’avais deviné sur les vidéos quand on m’a demandé si ça m’intéressait. J’ai tout de suite vu le genre de joueur qu’il était. Je ne sais pas s’il a deux poumons, mais je sais qu’il a deux cœurs sur le terrain et ça, c’est très important.»

Les efforts d’Urruti ne passent pas inaperçus auprès de ses coéquipiers. Samuel Piette n’a pas tari d’éloges à son endroit après la rencontre de samedi.

«J’ai été impressionné par Maxi. C’est notre attaquant, mais il a aussi été notre meilleur défenseur. Il a fait un boulot colossal.

« Il a été super important autant pour défendre que pour courir tous les ballons quand on jouait dans leur dos. C’est très fatigant de jouer contre lui.»

Beau projet

Parmi les acteurs de soutien, il y a Orji Okwonkwo qui a remplacé Harry Novillo au pied levé.

Le Nigérian n’a pas toujours paru dans son meilleur élément, mais il a démontré une belle explosion dans ses accélérations de même qu’un côté costaud qui ne lui nuira pas dans la MLS.

«Orji est arrivé il y a une semaine. On a essayé de l’intégrer le mieux possible, de lui montrer des vidéos, de travailler aussi avec lui», a souligné Garde.

«Son écoute a été très bonne et sa réponse dans le match a été très bonne. On a pu voir que c’est un joueur qui va causer beaucoup de problèmes aux défenses avec sa puissance.»

On comprend que l’entraîneur-chef aime bien le jeune homme et qu’avec du temps, il croit qu’il puisse en soutirer le meilleur.

«Il arrive d’un pays (l’Italie) où l’on travaille beaucoup tactiquement, alors j’ai senti qu’il avait déjà des repères», a ajouté l’entraîneur.