Impact

L'Impact victorieux à son premier match

Dave Lévesque / Le Journal de Montréal

Publié | Mis à jour

L’Impact a amorcé sa saison 2019 de la bonne façon en remportant une victoire serrée de 2 à 1 sur les Earthquakes de San Jose au Avaya Stadium, samedi soir.

Saphir Taïder, qui célébrait son 27e anniversaire vendredi, s’est offert un beau cadeau avec une soirée d’un but et une passe.

Ignacio Piatti a été le premier marqueur de la saison pour le Bleu-blanc-noir, qui jouera son prochain match à Houston, samedi prochain.

Sur le plan défensif, hormis un manque d’aplomb sur le but des Quakes, il n’y a pas grand-chose à redire.

La fin de match a cependant été chaude pour les hommes de Rémi Garde.

Fatigués, ils ont résisté pendant les vingt dernières minutes sous les assauts répétés des Quakes qui les ont assiégés dans leur territoire.

But rapide

L’Impact a drôlement amorcé ce match, étant comme un peu au ralenti et ça a paru sur le but des Earthquakes, qui ont ouvert la marque dès la 11e minute.

Victor Cabrera, trop agité, s’est lancé dans un tacle mal ajusté qui a libéré le ballon pendant que Magnus Eriksson était seul en haut de surface, décochant un tir qui a battu Evan Bush sur sa gauche.

Le Bleu-blanc-noir a paru ébranlé et un peu désorganisé pendant quelques minutes jusqu’à ce qu’il trouve sa vitesse de croisière vers la demi-heure de jeu.

Avant ça, le jeu était un peu approximatif et il y avait beaucoup de déchets techniques dans le jeu.

Nacho se lève

C’est Ignacio Piatti, qui d’autre, qui a réveillé les siens avec un but dont lui seul a le secret, à la 29e minute.

Saphir Taïder a joué un coup de pied de coin court en remettant à Nacho. Celui-ci, dos au but, s’est retourné, a mystifié Cristian Espinoza avec son jeu de pied, a piqué dans la surface et battu Daniel Vega d’une bonne frappe pour ouvrir son compteur dans cette saison qui pourrait bien être sa dernière avec le Bleu-blanc-noir.

À partir de ce moment, l’Impact s’est remis dans son match et a moins subi le jeu des Quakes.

Il faut toutefois souligner que ce coup de pied de coin est devenu possible parce que tout juste avant, Taïder a effectué un excellent coup franc qui a forcé Vega à dévier le ballon au-dessus du filet, sinon ça allait dans le haut de la cage.

Libération

Les Quakes ont privilégié une couverture défensive d’homme à homme, ce qui a fermé l’axe pour l’ensemble de la première demie. Ce n’est pas pour rien que le premier but de l’Impact a été inscrit sur phase arrêtée.

Cette couverture très étanche a fait en sorte qu’il était à peu près impossible de franchir la muraille locale.

Les choses ont changé à la 44e minute quand Zakaria Diallo a gambadé du cercle central jusqu’aux 35 mètres pour croiser un centre magnifique sur Saphir Taïder, blotti derrière un défenseur sur la gauche.

Taïder a décoché un tir qui n’a laissé aucune chance à Vega, surpris par un tir au-dessus de sa tête qu’il n’attendait manifestement pas là.

Taïder avait un second but au bout du soulier en seconde demie sur une belle percée de Nacho, mais sa touche, trop lourde, a propulsé le ballon loin derrière le filet.

Patience

En l’absence de Harry Novillo, toujours gêné par une blessure qui n’est pas très sérieuse, c’est Orji Okwonkwo qui a amorcé la rencontre à l’aile droite.

Le Nigérian a été inégal et il faudra faire preuve d’un peu de patience pour évaluer son réel potentiel.

Il a démontré qu’il pouvait être explosif en accélération et est allé chercher des coups de pied de coin.

Il dispose également d’une belle puissance de sorte qu’il n’est pas facile à bousculer, un plus pour un joueur de couloir.

Mais son jeu avec le ballon est à polir puisque sa prise de décision n’est pas à point et que ses tirs n’ont pas été particulièrement précis. On avait parfois l’impression d’avoir affaire à Dominic Oduro. Beaucoup de vitesse, mais peu de précision.


2e demie: 

90' Fin du match.

85' Cristian Espinoza dispose de peu d'angles, mais tente tout de même un tir que repousse Evan Bush.

70' Orgi Okwonkwo cède sa place à Mathieu à Choinière. Un premier changement pour le onze montréalais. 

62' Saphir Taïder profite d'une belle mise en scène de Piatti pour obtenir une chance en or de marquer une deuxième but, mais rate le cadre alors que celle-ci était béante. 

58' Micheal Azira y va d'un tacle jugé dangereux sur Aníbal Godoy. L'arbitre consulte l'officiel vidéo. On décide finalement de ne pas sanctionner Azira. 

46' Début de la 2e demie. 

1re demie: 

45' Fin de la première demie. 

44' BUUUTTTTTTTT! Quelle séquence! Zakario Diallo sert Saphir Taïder à la perfection derrière la défensive des Earthquakes. Le numéro 8 complète et donne les devants à Montréal! 

29' BUUUUTTTTTTT! Nacho Piatti reçoit le ballon près du poteau de corner, dribble habilement jusque dans la surface de réparation, puis décoche un tir qui trouve le fond du filet. L'égalité est créée!

28' Saphir Taider bénéficie d'un coup franc. Le milieu de terrain y va d'une frappe de qualité qui se dirige vers la partie supérieure, mais Vega s'interpose. 

26' Marcos Lopez prend l'espace qu'on lui donne et progresse sur plusieurs mètres en territoire montréalais. Il tente ensuite sa chance, mais voit son tir rater le cadre de peu. 

17' Victor Cabrera reçoit, sur un corner, le poing du gardien Mario Vega en plein visage. Il reste étendu quelques secondes, mais se relève finalement. Il poursuivra le match! 

11' But! Magnus Eriksson décoche, des 20 mètres, une frappe du gauche qui trompe Evan Bush. 1-0 San Jose! 

8' Bacary Sagna y va d'un centre de qualité, mais ni Nacho Piatti, ni Saphir Taider ne peuvent concrétiser.

0' Début du match. 


À quelques minutes de la rencontre, l’équipe a annoncé le onze partant qui sera envoyé dans la mêlée par l’entraîneur Rémi Garde.