JiC

Sénateurs: «le pire travail de destruction massive de l’histoire du sport»

Publié | Mis à jour

Jean-Charles Lajoie est outré par la situation des Sénateurs.

Dans son éditorial du jour à l’émission JiC vendredi, il a vertement critiqué le travail effectué par le directeur général Pierre Dorion.

«Comment se couvrir d’un tel ridicule? Dorion a ruiné cette équipe, sous la caution et l’insistance du propriétaire, le tout aussi misérable Eugene Melnyk. On assiste à Ottawa au pire travail de destruction massive de l’histoire du sport depuis celui perpétré ici à Montréal avec les Expos, a-t-il affirmé.

«Ce qui se passe actuellement avec les Sénateurs est encore pire que chez les Alouettes. Il y a une corollaire: le problème est à la tête de la pyramide.»

Désolé pour Boucher

Même s’il avoue que Boucher n’a jamais été son préféré, «JiC» est désolé du sort réservé à l’entraîneur-chef québécois.

«Sacrifier Guy Boucher, c’est une chose. Le faire en l’humiliant de la sorte alors qu’il lui reste juste deux paies, c’est carrément un blasphème.

«C’est un entraîneur gagnant qui a remporté un championnat à Drummondville dans la LHJMQ et qui a amené son équipe dans le carré d’as à deux reprises en quatre saisons complètes dans la LNH.»

À sa première année dans le circuit Bettman, en 2010-2011, il a en effet conduit le Lightning en finale de l’Est. Il a fait de même à sa première saison avec les «Sens», en 2016-2017.

«Il a aussi atteint le carré d’as à sa seule saison dans la Ligue américaine. Il a dirigé la filiale des Canadiens, les Bulldogs de Hamilton, en 2009-2010», a rappelé l’animateur de TVA Sports.