Crédit : AFP

F1

F1: Mission accomplie pour Racing Point

Publié | Mis à jour

Sebastian Vettel et Lewis Hamilton ont gardé le meilleur pour la fin lors de la huitième et dernière journée des essais hivernaux de F1.

Les deux candidats logiques à la course au titre en 2019 n’ont été départagés que par trois millièmes de seconde, vendredi, lors d’une ultime tentative de part et d’autre pour réaliser le temps le plus rapide des deux semaines préparatoires.

À ce jeu, c’est le pilote allemand qui est sorti gagnant à bord de sa Ferrari, même si son parcours a été interrompu en milieu d’après-midi par un problème électrique. Il a parcouru le circuit de Barcelone – Catalogne en 1 min 16,221 s.

Plutôt discret depuis le début des essais, Hamilton, lui, a tenté le grand coup lorsque sa Mercedes a été chaussée de la gomme la plus tendre. Il a stoppé le chrono à 1 min 16,224 s.

En occupant les premières places au tableau, ces deux grands rivaux ont clairement affiché leurs couleurs en prévision de la nouvelle saison qui s’amorcera le 17 mars à Melbourne, en Australie.

Inquiétude chez Racing Point?

Valtteri Bottas, coéquipier du Britannique chez Mercedes, a réalisé le troisième temps de la journée.

Du côté de Racing Point, cette écurie rachetée en août dernier par le milliardaire canadien Lawrence Stroll, le pilote Sergio Pérez, qui a pris le relais de son partenaire Lance Stroll vendredi, a dû se contenter de la 12e place sur les 13 participants.

Seul Robert Kubica, sur Williams, a fait pire que lui. Toutefois, comme la veille, la nouvelle monoplace a pu franchir le plateau des 100 tours parcourus.

«Nous aurions évidemment souhaité que ces essais hivernaux se prolongent, a dit Stroll, mais notre bilan est quand même positif. La voiture répond à nos attentes, mais elle doit progresser davantage. Tous les ingrédients sont là.»

N’empêche que le bolide de Racing Point a concédé vendredi une bonne longueur d’avance sur ses concurrents directs, dont Renault, Haas et Alfa Romeo notamment.

«Je suis convaincu, a poursuivi le jeune pilote montréalais, que nous serons plus performants à Melbourne, tout en reconnaissant que la compétition sera très forte cette année.»

Stroll a dû interrompre ses essais jeudi en raison d’un petit pépin mécanique.

«Ce n’est rien d’alarmant, a-t-il fait savoir. C’est un capteur qui a été responsable de notre panne. On n’a pas pris de chance pour permettre à Sergio de piloter la voiture le lendemain.»

Les essais hivernaux sont maintenant terminés. Finies les cachettes, c’est à Melbourne dans deux semaines qu’on aura l’heure juste.

Petit rappel : Vettel a gagné les deux derniers Grands Prix d’Australie...

Schumacher le plus rapide en F2

Plus au sud, le jeune espoir allemand Mick Schumacher a dominé la première ronde des essais privés en F2, une discipline dans laquelle il sera engagé à temps plein en 2019.

Le fils de Michael, septuple champion du monde de F1, a inscrit jeudi le chrono le plus rapide quand il a parcouru le circuit de Jerez, en Espagne, en 1 min 24,028 s, à bord de sa monoplace de l’écurie Prema.

Titré au championnat européen de F3 l’an dernier, il a devancé son plus proche rival, le Britannique Jack Aitken, par deux dixièmes de seconde.

Essais chez Alfa Romeo?

Pour plusieurs observateurs, Schumacher, recruté par l’Académie Ferrari au cours des derniers mois, est déjà dans la mire de certaines équipes de F1 pour la saison 2020.

Pour une, l’écurie Alfa Romeo a déjà fait savoir que son nom figure sur sa courte liste de candidats à qui on souhaite proposer une participation à l’une des quatre journées d’essais privés en F1 prévues cette année.

Les deux premières auront lieu au lendemain du Grand Prix de Bahreïn, le mois prochain.

Seuls les pilotes recrues ou ceux qui ont disputé moins de deux épreuves officielles en F1 sont admissibles à ces tests.

Le Torontois Nicolas Latifi et Giuliano Alesi, le fils de Jean, ancien pilote de F1, ont réalisé les quatrième et septième temps les plus rapides à Jerez.

Les essais hivernaux en F2 se termineront la semaine prochaine au même endroit.

BILAN DES DEUX SEMAINES

Auteur du meilleur chrono des deux semaines d’essais hivernaux, Sebastian Vettel a bouclé 534 tours du circuit de Barcelone-Catalogne en huit jours pour une distance totale de 2510 kilomètres. Lewis Hamilton, lui, est le meneur au chapitre des tours parcourus avec 638. Il est d’ailleurs le seul à avoir franchi le plateau des 600 tours et des 3000 kilomètres. À part Pietro Fittipaldi, troisième pilote chez Haas, qui n’a participé qu’à la première semaine des essais préparatoires, seulement quatre engagés ont roulé sous la barre des 400 tours, soit Lance Stroll (336) et Sergio Pérez (289) chez Racing Point, ainsi que George Russell (299) et Robert Kubica (268), partenaires au sein de l’écurie Williams.